Évacuation de Tunisiens d’Haïti en raison de la détérioration de la situation sécuritaire.

0
58

L’ambassade de Tunisie aux États-Unis a contacté l’ambassade de France le vendredi 22 mars 2024 pour explorer la possibilité d’évacuer les Tunisiens résidant en Haïti en collaboration avec les autorités françaises, en cas d’organisation d’évacuations pour leur communauté là-bas, selon le ministère des Affaires étrangères.

 

Le ministère a ajouté que lorsque la France a annoncé son intention d’évacuer sa communauté en Haïti, l’ambassade de Tunisie à Washington, sous les directives et la supervision directe du ministre des Affaires étrangères, de l’Immigration et des Tunisiens à l’étranger, a coordonné avec notre ambassade en France, qui a soumis une demande aux autorités compétentes du ministère français des Affaires étrangères et a obtenu l’approbation des autorités françaises pour l’évacuation des trois citoyens tunisiens. La coordination entre les deux ambassades s’est poursuivie jusqu’à ce que les personnes concernées montent à bord du vol d’évacuation.

 

Le ministère a précisé que l’ambassade de Tunisie à Washington a suivi le processus d’évacuation à partir du départ des personnes concernées de leur lieu de résidence le dimanche 24 mars 2024 pour se rendre à l’ambassade de France afin de demander des visas d’entrée sur le territoire français, puis se rendre à l’Institut français le lundi 25 mars pour obtenir des visas d’entrée en France, avant de monter à bord de l’hélicoptère et d’arriver sur l’île de la Martinique à l’aube du 26 mars.

 

Le ministère a indiqué que le suivi des procédures logistiques de l’opération d’évacuation a eu lieu tard dans la soirée du lundi 25 mars 2024. Les trois citoyens tunisiens sont arrivés sains et saufs sur l’île de la Martinique le vendredi 29 mars et devraient la quitter dans la soirée en direction de la capitale française, Paris.

 

Le ministère a exprimé ses remerciements et sa gratitude aux autorités françaises pour leur réponse rapide et leur coopération dans l’évacuation des trois citoyens tunisiens, ainsi qu’aux autorités italiennes pour leur disposition à coopérer dans le processus d’évacuation.