Maintenir Basse-Cisse en liberté provisoire

0
43

La cour de première instance de Tunisie a décidé de maintenir le journaliste Brahim Bassiss en liberté.

Le juge d’instruction a entendu le témoignage de Brahim Bassiss concernant l’affaire liée au décret numéro 54 et à la violation de la décision du parquet interdisant la diffusion, la publication et l’implication dans ce qui est connu sous le nom de « complot contre la sécurité de l’État ».