78 cas de fraude au 1er jour d’examen du baccalauréat

0
412
cas de fraude 78

Dans le cadre de la répression des fraudes, l’unité centrale du ministère de l’Éducation a créé 78 cas de fraude le premier jour de l’examen du baccalauréat.

Cette annonce fait suite à un communiqué de presse ministériel publié ce soir, en plus de ce que le ministère de l’Intérieur a publié hier, qui indique que plusieurs individus ont été arrêtés en utilisant des moyens avancés pour frauder l’examen du baccalauréat. Hier, a-t-il annoncé, « le démantèlement des réseaux organisés dans un certain nombre de gouvernorats du pays ».

Le ministère a indiqué ce soir que « d’autres personnes qui ont été condamnées pour fraude « électronique » à l’examen seront révélées prochainement ».

« La répression des fraudes fait partie du travail du ministère qui se consacre à la protection de la crédibilité des épreuves du baccalauréat tunisien. Pour le ministère, il s’agit de protéger les événements et de s’assurer qu’ils se déroulent dans les meilleures conditions possibles », a-t-on expliqué.

Cependant, dans son communiqué, le ministère a démenti toute rumeur selon laquelle certains tests auraient fait l’objet de fuites.