Affaire de l’aéroport : la défense demande le report

0
254
Affaire de l’aéroport

Au début du procès dans l’affaire de l’aéroport, l’équipe de la défense a demandé l’ajournement du procès. Un certain nombre d’avocats ont pris la parole pour exiger la libération des prisonniers et ont demandé le report de l’examen du dossier. Certains de ces avocats trouvent amusant de retirer les plaidoiries, selon un message Facebook de la salle d’audience.

L’avocat Mahdi Zargouba et cinq députés du parti extrémiste islamique Al-Karama sont impliqués dans cette affaire, il s’agit de Seif El-Din Makhlouf, Nidal Al-Saudi (en détention provisoire), Abdel-Latif Alawi (en liberté), Muhammad Afs et Maher Zaid (recherché).

Le juge d’instruction du premier cabinet près le tribunal militaire a complété le dossier de l’aéroport et l’a transmis à la chambre de réforme du tribunal le 6 janvier 2022, qui a fixé le procès au lundi 17 janvier.

La défense déplore le changement de dernière minute dans la composition de la chambre qui tranchera l’affaire, de sorte que le dossier soit examiné par une instance différente de celle qui siège depuis le début de l’année judiciaire.

« Cela soulève des doutes et nous amène à nous interroger sur les raisons de ce changement », a déclaré le comité dans un communiqué.

 

L’affaire remonte à mars dernier, lorsque des députés d’Al-Karama ont attaqué des agents de la police des frontières alors qu’ils tentaient de se rendre de force chez une femme soupçonnée d’être impliquée dans une affaire terroriste et qu’elle s’est vu interdire de voyager.

Des vidéos retraçant des scènes de violence montrent que les avocats Zaghrouba et Makhlouf ont violemment agressé les forces de l’ordre, tandis que d’autres députés sont venus les soutenir, sans menaces ni vulgarité.