Démantèlement d’un réseau de trafic de drogue.

    0
    49
    L’épouse d’un ancien candidat à la présidence a été condamnée à la prison

    L’unité de lutte contre les drogues de la Direction de la Police Judiciaire à El Gouarjani, en collaboration avec les agents et les officiers, a réussi à démanteler un réseau spécialisé dans le trafic de comprimés de drogue dans la région entre Kef et Manouba. Plus de 5006 comprimés de différentes sortes ont été saisis.

     

    Le parquet a ordonné la détention de trois personnes dans cette affaire, y compris un médecin du service public.

     

    Les enquêtes dans cette affaire ont débuté le 13 janvier 2023, sur la base d’informations détenues par les employés de l’unité de lutte contre les drogues de la Direction de la Police Judiciaire à El Gouarjani. Ces informations ont révélé l’implication d’une personne dans le trafic de comprimés de drogue, qu’il obtenait d’une autre personne.

     

    Après une surveillance et un suivi sur le terrain, des informations fiables ont été obtenues selon lesquelles le premier suspect recevrait une grande quantité de comprimés de drogue dans une station-service de la région d’El Kbaâ. Le deuxième individu a été repéré seul dans une voiture privée, et lorsqu’il s’est arrêté à l’endroit indiqué, le premier suspect l’a rejoint.

     

    Ils ont été arrêtés et fouillés, et 1200 comprimés de drogue de type « Parkizol » ont été saisis, ainsi qu’une somme d’argent de 1500 dinars.

     

    Lors de l’approfondissement de l’enquête avec le premier suspect, il est apparu qu’il se procurait les comprimés de drogue auprès d’un psychiatre dans l’un des hôpitaux publics de Kef. Une coordination a été établie avec le parquet de Manouba et de Kef, et une perquisition a été effectuée dans la résidence et le bureau du suspect. 3806 comprimés de drogue de différentes sortes ont été saisis, ainsi que 42 seringues de drogue et 5 flacons de médicaments narcotiques.

     

    Il convient de mentionner que le premier suspect a des antécédents criminels, car il fait face à une affaire devant le tribunal de première instance de Kef pour le viol d’une jeune fille de moins de 16 ans en utilisant des comprimés de drogue.