Éleveurs et aviculteurs marchent vers le Palais de Carthage

0
529

Un groupe d’éleveurs de volailles et d’éleveurs de Sfax et d’autres gouvernorats a entamé mercredi une marche vers le Palais de Carthage pour rencontrer le Président de la République et déposer une pétition appelant à la tarification des aliments composés pour le bétail.

« Cette marche vise à sensibiliser l’opinion publique et le Président de la République à l’importance d’émettre une décision sur la tarification des aliments composés, qui est la principale composante de l’alimentation animale (volaille et bétail) et qui représente 70 % du coût. de l’élevage », a déclaré à l’agence de presse tunisienne Wassim Boukhris, membre du Syndicat des agriculteurs tunisiens (SYNAGRI).

Il a ajouté que « Sinagri soutient la marche des éleveurs, considérant qu’il est inacceptable de libéraliser les prix de l’alimentation animale, alors que les prix des produits avicoles, par exemple, sont déterminés par le ministère du Commerce et du Développement des exportations ».

Il a souligné que « les prix des aliments pour animaux sont contrôlés par trois grands groupes qui importent des matières premières et fabriquent des aliments composés, ce qui impose des marges bénéficiaires excessives au détriment d’autres maillons de la filière élevage ».

Il a souligné que le SYNAGRI a demandé à plusieurs reprises l’exclusion des fourrages de la règle de libéralisation des prix et la publication d’un décret gouvernemental en ce sens, à l’exception du fait que le gouvernement d’Hisham Al-Mashishi n’a pas donné suite à cette demande.

En conclusion, « Nous appelons à la fin des sabotages dans le secteur de l’élevage et à la justice de dizaines de milliers d’éleveurs et de 12 millions de consommateurs tunisiens ».