samedi, octobre 23, 2021

Elle s’appelle Refka Cherni

Elle s’appelle Refka Cherni

Refka Cherni, est une jeune femme âgée de 26 ans, mère d’un enfant, a rendu son dernier souffle après avoir reçu cinq balles par son mari, dans son corps qui porté un second bébé.

Malheureusement c’est une réalité triste marquée par la violence et le machisme. La femme aujourd’hui, est censée occuper une place dans la famille et dans la société. C’est un grand problème de nos jours, la violence contre les femmes.

Violence des femmes en Tunisie

Après l’avènement du coronavirus, la violence des femmes tunisiennes est un phénomène qui a atteint un pic pendant la période du confinement.

Pendant le confinement, le ministre de la femme avait déclaré que le nombre d’alertes de femmes victimes de violences il tend vers 1899 qui doit être multiplié par cinq. Ainsi l’association tunisienne des femmes démocrates avait indiqué que 75% des femmes en Tunisie.

Refka Cherni avait pardonné son mari

Refka a été tué par son mai avec cinq balles. Son mari est un agent de la garde nationale qui lui a tiré dessus à cinq reprises pour lui donner la mort en indiquant qu’elle était enceinte par un second bébé et ce n’était pas la première fois.

La pauvre elle a agi en tant que telle à son corps défendant. Elle était déposée après une plainte de violences graves appuyée par un certificat médical attestant 21 jours de repos. Elle a fait sous pression ou à cause de ses enfants.

Les plus regardés

Accidents de la route

Accidents de la route : plus de 700 morts et 4 891 blessés

Depuis le début de l'année, 732 personnes sont décédées et 4 891 ont été blessées dans des accidents de la route, selon l'Observatoire national...
Moody's-Ainsi, la Tunisie est passée de la notation « B3 perspective négative » à la notation « Caa1 ». Il s'agit de la classification attribuée aux pays de la catégorie « à haut risque » en cas de défaut sur la dette.

Moody’s : La Tunisie passe de B3 à Caa1

  L'agence de notation Moody's a abaissé la note souveraine de la Tunisie le 14 octobre 2021.   Ainsi, la Tunisie est passée de la notation «...
l’huile végétale subventionnée-Face à cette pénurie, les Tunisiens se tournent vers les huiles végétales non subventionnées conditionnées dans des bouteilles en plastique et vendues à plus de 4 dinars/litre, car ils ne peuvent pas acheter d'huile d'olive.

Reprise imminente de la distribution de l’huile végétale subventionnée

l’huile végétale subventionnée La distribution d'huile végétale subventionnée sur le marché tunisien reprendra normalement, à compter du mardi 19 octobre 2021, a annoncé l'agence TAP,...
Josep Borrell-Selon un communiqué publié le jour de l'entretien téléphonique avec la Présidence de la République, Kais Saied a expliqué à Josep Borrell les raisons de l'annonce des mesures exceptionnelles en Tunisie, soulignant, en substance, que l'Etat tunisien est sur le point de effondrer.

Kaïs Saïed à Josep Borrell : L’Etat était sur le point de s’effondrer !

Josep Borrell Le 15 octobre 2021, le président de la République, Kais Saied, s'est entretenu par téléphone avec le vice-président de la Commission européenne et...
Abir Moussi-Plus d'un millier de sympathisants du parti ont répondu à l'événement annoncé il y a environ deux semaines par le chef du parti PDL, Abir Moussa. Cependant, à son arrivée, Mme Musa a appris qu'il lui était interdit d'entrer sur la Place des Martyrs. Les manifestants ont vivement protesté contre cette mesure, rappelant que le parti était déjà présent chaque année Place des Martyrs depuis 2016. Ils ont réclamé leur droit d'entrer.

Abir Moussi interdite d’accéder au carré des martyrs à Bizerte

Abir Moussi Le Parti populaire de libération (PDL), vendredi 15 octobre 2021, a organisé un rassemblement à Bizerte dans le cadre du "convoi d'éclairage" lancé...
Share via
Send this to a friend