Jaouhar Ben Mbarek quitte à nouveau un plateau radio

0
40
Jaouhar Ben Mbarek

Jaouhar Ben Mbarek

On suppose que le juriste et chef du Front du salut, Jawhar bin Mubarak, a du mal à terminer les programmes radio auxquels il participe. Après son abandon du groupe Moez bin Gharbia, dans le Diwan, la semaine dernière, à la suite d’une question qu’il n’aimait pas sur sa relation avec le Parti de la Renaissance islamique, M. Ben Moubarak, quitte le site de l’émission Douma sur l’IFM.

Interrogé sur son revirement brutal par rapport au parti islamiste Ennahda qu’il accusait de terrorisme en 2013, M. Ben Moubarak s’est soudain mis en colère et a commencé à accuser la radio de jouer entre les mains de « gangs médiatiques et de participer à une complot contre des militants politiques ».

Devant les preuves et enregistrements qui témoignent de son changement de camp, le leader du Front du salut a préféré engager une confrontation directe avec le présentateur de l’émission, Mohamed Khamisi.

Je suppose que vous participez à un complot contre moi. Il s’agit d’une tentative mafieuse de cibler des militants politiques. Je vous demande de passer le sujet et de changer de question », a déclaré M. Benmbarek avant sa relance : « Avez-vous un sujet qui intéresse vraiment les Tunisiens ? Car Jawhar Ben Moubarak n’est pas le sujet. Discutez de ma position, pas de ma position politique ! « .

L’activiste politique, désormais proche de la mouvance islamiste, a également lancé : « Vous avez évidemment besoin d’une leçon sur la manière de mener une discussion politique et vous aurez de la chance d’être enseignant ! ».

Quelques secondes plus tard, Jawhar bin Mubarak a rattrapé son attaque contre le diffuseur Mohamed Khamisi et lui a dit : « Vous n’êtes pas un homme de médias et cette radio est une honte. Il y a un complot contre des militants politiques. Quel méprisable ! », avant de partir. le plateau.

Comme la dernière fois, Johar Ben Moubarak a préféré fuir plutôt que réaliser sa « transformation ».