Kaïs Saïed : les ennemis d’hier sont devenus les alliés d’aujourd’hui !

0
179
Kaïs Saïed

Kaïs Saïed

Le mercredi 27 avril 2022, le président de la République, Qais Saeed, a organisé un banquet Iftar en l’honneur des familles des martyrs et des blessés des attentats terroristes dans les rangs des forces armées et des familles des martyrs et des blessés. révolution.

A cette occasion, le Président de la République a prononcé un discours dans lequel il a salué le courage et la bravoure des héros de la nation qui ont sacrifié leur vie pour sauver le pays des dangers qui l’attendent.

 

Qais Saïd a confirmé que ce dîner était très symbolique, soulignant que le lieu où il se réfugie (le Palais de Carthage) était un symbole de l’unité de ce pays. Ce dîner et cette rencontre témoignent de notre détermination à préserver notre chère patrie, sa dignité, la souveraineté de son peuple et de son État. Un grain de sable de la terre tunisienne nous est plus précieux que tous les trésors du monde. Malgré la douleur, nous garderons la tête haute… »

Et nous ajoutons : « Nous n’oublierons jamais nos martyrs qui ont sacrifié leur vie et les sacrifices des blessés pour sauver le pays. Que chacun sache que c’est le peuple tunisien qui décide et que personne ne le fait à sa place. La Tunisie n’est pas une terre à vendre, sans parler des terres sans propriétaire à louer. La Tunisie est le roi du peuple tunisien.

 

Et le chef de l’Etat de poursuivre : « Malheureusement, d’autres dîners sont désormais organisés avec des partis qui ne tiennent pas compte de la souveraineté de notre Etat. Celui qui a choisi la voie de la trahison pendant des décennies n’est ni de nous ni de nous ». les juges doivent assumer leur responsabilité historique d’appliquer la loi à tous sans Exception. Ils doivent accélérer le rendu des comptes, pour cette raison, les textes de loi ne manquent pas. C’est une revendication populaire et légitime. Nous avons choisi la dignité et n’acceptera pas l’humiliation comme d’autres le font.

 

Le président de la République a indiqué qu’il n’y aura pas de dialogue ni de réconciliation avec ceux qui tentent de détruire l’Etat et de le vendre, soulignant que le dialogue ne se fera qu’avec le peuple honnête et patriote. « Ils multiplient les conférences et les appels au secours. De quel secours parlent-ils quand les gens veulent se libérer de leur emprise ?… Avec quels pieds dansent-ils ? Les ennemis d’hier sont devenus les alliés d’aujourd’hui », affirme le président de la République, pensant que leur seul souci est de prendre le pouvoir.

« Je me souviens des trois non : il n’y a pas de dialogue, pas de reconnaissance et pas de réconciliation sauf avec d’honnêtes patriotes », insiste Qais Saeed.

 

Le chef de l’État a déclaré : Pourquoi les pays étrangers nous font-ils part de leurs préoccupations ? Nous avons donné toutes les garanties pour la tenue du référendum et fixé un calendrier. Avons-nous exprimé des inquiétudes quant à leurs options? Alors qu’est-ce qu’ils mélangent? Parfois, ils proposaient de mettre des experts à notre disposition… Nous pouvons mettre nos experts à leur disposition, mais les experts sont parmi les honnêtes et véridiques et non parmi ceux qui prétendent savoir.