La Banque mondiale confirme son soutien à la Tunisie

0
870
La Banque mondiale

Siham Boughediri Namsieh, qui dirige le ministère de l’Économie, des Finances et de l’Appui à l’investissement, a rencontré ce matin Farid Belhaj. vice-président de la Banque mondiale en charge de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. en présence du directeur de le bureau de la Banque pour la région du Maghreb. le directeur du bureau de la Banque en Tunisie, le directeur du bureau de la Société Financière Internationale (SFI) en Tunisie et un certain nombre de cadres de la Banque et du Ministère.

 

La réunion a été une occasion au cours de laquelle ils ont discuté de l’état d’avancement de la coopération financière existante et des programmes de travail pour la période à venir.

 

Siham Namsieh a exprimé sa satisfaction quant au niveau de coopération entre la Tunisie et la Banque mondiale, qui représente aujourd’hui le partenaire le plus important de la Tunisie dans le développement et l’appui aux réformes. que ce soit à travers le financement de projets ou dans le cadre de l’appui budgétaire, soulignant le souci de poursuivre cette coopération distinguée.  surtout dans cette conjoncture délicate que traverse le pays au niveau économique et financier

 

Dans le même contexte, Nomsieh a souligné l’importance des réformes à mettre en œuvre de manière à contribuer à donner un nouvel élan à l’activité économique, appelant les partenaires de la Tunisie, emmenés par la Banque mondiale, à continuer d’apporter l’appui nécessaire dans un cadre plus élevé et plus manière flexible qui tient compte des priorités nationales .

Pour sa part, Farid Belhaj a réitéré l’engagement de la Banque mondiale à continuer d’accompagner la Tunisie pour réussir son chemin démocratique et réaliser la transition économique souhaitée, soulignant la disponibilité des capacités et des opportunités qui permettent à la Tunisie de surmonter la période sensible qu’elle traverse.

 

Farid Belhaj a indiqué que la Banque suit l’évolution de la situation en Tunisie et les messages importants qu’elle porte dans le sens de l’amélioration de la gouvernance et de la lutte contre la corruption. Elle continue également à œuvrer pour apporter l’accompagnement nécessaire à la mise en œuvre des réformes économiques et sociales, en particulier les programmes de protection sociale ainsi que les projets liés au soutien des femmes rurales.