La Tunisie vote pour la condamnation des annexions russes

0
239
La Tunisie vote

La Tunisie vote 

L’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution condamnant l’annexion par la Russie de régions ukrainiennes comme « illégale » par 143 voix contre 5, avec 35 abstentions.

Ainsi, la Tunisie fait partie des 143 pays qui ont voté en faveur de cette résolution intitulée : « L’intégrité territoriale de l’Ukraine : défense des principes consacrés par la Charte des Nations Unies ». Les cinq pays qui l’ont rejeté sont la Russie, la Biélorussie, la Corée du Nord, le Nicaragua et la Syrie. L’Algérie, quant à elle, fait partie des pays abstentionnistes.

Washington a mené l’offensive et lancé une campagne massive pour rallier le plus de pays possible à l’adoption de la résolution de l’ONU.

Le 30 septembre, le président russe Vladimir Poutine, lors d’un discours, a officialisé l’annexion de Donetsk, Kherson, Louhansk et Zaporijia, régions historiquement russophones. Le président russe a signé l’annexion lors d’une cérémonie au Kremlin avec les dirigeants de ces régions et a appelé Kyiv à cesser immédiatement les hostilités.

L’Assemblée générale a tenu un débat sur le projet de résolution après que la Russie a opposé son veto au Conseil de sécurité sur sa candidature à l’annexion. Le débat a commencé lundi, le président de l’Assemblée générale Chapa Krue appelant à « une solution politique basée sur la Charte des Nations Unies et le droit international ».

Dans le préambule, la résolution note que les décisions prises par la Fédération de Russie les 21 février et 29 septembre 2022 sur le statut des régions ukrainiennes de Donetsk, Kherson, Louhansk et Zaporijia « constituent une violation de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de l’Ukraine ». . « Et en contradiction avec les principes de la Charte des Nations Unies.

L’Assemblée générale « appelle tous les États, les organisations internationales et les agences spécialisées des Nations Unies à ne reconnaître aucune modification par la Fédération de Russie du statut de tout ou partie des régions ukrainiennes de Donetsk, Kherson, Louhansk et Zaporijia et à s’abstenir de toute action ou un contact qui pourrait être interprété comme une reconnaissance de cela. » changement de statut. »

La Fédération de Russie exige « l’annulation immédiate et inconditionnelle » des décisions prises les 21 février et 29 septembre 2022 sur le statut de certaines régions des régions de Donetsk, Kherson, Louhansk et Zaporijia et de « se retirer immédiatement, complètement et sans condition ». Toutes ses forces militaires du territoire ukrainien se trouvent à l’intérieur des frontières internationalement reconnues du pays.