Le refus de libérer Rached Ghannouchi.

0
35

La chambre pénale de la Cour d’appel de Tunis a refusé de libérer l’ancien député du parlement dissous, Rached Ghannouchi, ainsi que le syndicaliste de la sécurité Mohamed Laroussi, et a reporté l’examen de l’affaire les concernant à une date ultérieure.

 

Il convient de noter que la chambre pénale du tribunal de première instance de Tunis a prononcé une peine de deux ans de prison avec exécution immédiate à l’encontre de Mohamed Laroussi, et une peine d’un an pour Rached Ghannouchi, pour des accusations liées à une tentative d’aider une personne à échapper à une fouille de l’autorité publique, exploiter de véritables ou fausses relations avec quelqu’un et accepter des avantages, quelle que soit leur nature, en prétendant obtenir des privilèges au profit d’autrui et y participer.