Manifestation : Agression de l’équipe de journalistes de la Télévision tunisienne

0
547
Manifestation-Les manifestants ont attaqué les journalistes en leur lançant des pierres et des bouteilles. Ce dernier a dû se mettre à couvert en escaladant le kiosque à tabac pour échapper à ses agresseurs.

Manifestation

L’équipe de journalistes chargée de couvrir la manifestation d’aujourd’hui, dimanche 10 octobre 2021, a été victime de violences de la part des manifestants présents pour dénoncer les agissements de Kais Saied.

Les manifestants ont attaqué les journalistes en leur lançant des pierres et des bouteilles. Ce dernier a dû se mettre à couvert en escaladant le kiosque à tabac pour échapper à ses agresseurs.

Les membres de l’équipe ont été blessés et emmenés à l’hôpital Charles Nicole pour y être soignés.

Un clip vidéo de l’attentat montre parfaitement une équipe de journalistes de la télévision tunisienne se réfugiant sur le toit de la cabine devant le Théâtre municipal avec leur équipement. Ils ont été pris pour cible et insultés par des manifestants qui les ont insultés en leur lançant des bouteilles et des pierres. Des collègues et des agents de sécurité ont tenté de les tenir à l’écart du rassemblement. Bien qu’escortés, les journalistes ont été battus par une foule de manifestants hystériques.

La télévision tunisienne a publié un communiqué condamnant l’attaque. Tout en condamnant fermement les violences subies par ses journalistes, elle a appelé les structures de la profession et toutes les parties concernées à mettre un terme à ces attaques répétées.

Rappelons que le Syndicat des journalistes tunisiens avait auparavant mis en garde les journalistes contre la couverture des manifestations et les avait appelés à la vigilance et à prendre les précautions nécessaires, compte tenu des menaces réelles qui pèsent sur leur sécurité physique. En effet, la campagne de diabolisation des journalistes est particulièrement ciblée, et leur tâche principale est de couvrir les événements nationaux et de tenir les citoyens informés des derniers développements, à l’heure où les réseaux sociaux regorgent de manipulations et de fake news.