Nadia Akacha sort de son silence et parle de ses affaires en justice

0
381
Nadia Akacha

L’ancienne Première ministre Nadia Okasha est intervenue, dimanche 10 avril 2022, via la radio Mosaïque FM, pour la première fois depuis sa démission de son poste pour revenir sur les différentes procédures judiciaires engagées contre elle. .

 

Nadia Okasha revient pour la première fois sur la dispute qui l’oppose à l’Académie, Mona Karim. Nadia Okasha a confirmé que son collègue lui avait volé ses mémoires, indiquant le rejet de sa thèse. « Quand j’ai défendu mes droits d’auteur, cette dernière m’a accusé de diffamation et d’insulte à un fonctionnaire. Elle est même intervenue pour annuler un contrat que j’avais avec l’Union européenne pour observer les élections en 2019. A cette époque, elle était au pouvoir et proche de la décision -centres de fabrication.

 

L’ancienne directrice de cabinet a également déclaré à Saeed qu’elle avait porté plainte contre l’ancien ambassadeur et représentant permanent auprès des Nations unies, Qais Kabani, pour abus de pouvoir. Et elle a ajouté: « Je n’ai aucun problème personnel avec lui et je n’ai rien à voir avec son licenciement. Elle a confirmé que la décision le concernant est venue à un niveau supérieur à moi. Elle a également évoqué la récurrence de ces cas après sa sortie de la présidence de la République, expliquant qu’elle n’était pas la seule à subir ces pressions, car cela touchait aussi son frère. » persécuteur aussi.

 

Nadia Okasha n’a pas commenté d’autres questions liées à son poste d’ancienne chef d’état-major, faisant prévaloir l’engagement envers la réserve qu’elle voulait respecter.