Noureddine Taboubi : l’augmentation salariale a reçu l’aval du FMI

0
66
Noureddine Taboubi

L’accord social conclu et signé entre le gouvernement et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a été qualifié de « pas positif qui garantit la paix sociale » par le secrétaire général du syndicat, Noureddine Taboubi, invité au « Rendez-vous 9 ». programme. Sur la chaîne Atesia.

Dans son allocution, Taboubi a dénoncé le fait que la Tunisie est un pays agricole qui souffre d’un déficit alimentaire, tout en appelant à la création de richesses et à la lutte contre l’inflation.

Noureddine Taboubi a également révélé que l’augmentation de salaire signée avec le gouvernement avait obtenu au préalable l’aval du Fonds monétaire international, soulignant que le rôle de l’Ojt est « de présenter des revendications sociales pendant le mandat du gouvernement et de négocier avec le gouvernement du Fonds monétaire international ». Toutefois, le responsable syndical ajoute que « Le service des études de l’UGTT a soumis une série de propositions de réforme au gouvernement Boden.

Pour l’UGTT, elle a trouvé cet accord « permet au gouvernement de négocier avec le FMI. C’est aussi un message positif qui permet de conclure qu’il y a une stabilité sociale en Tunisie et l’existence d’un débat constructif. Mais cela doit s’accompagner de les réformes économiques et la stabilité politique.

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail a également déclaré dans son allocution qu’il attend la position du gouvernement et du Fonds monétaire international dans la deuxième partie des négociations, qui porte sur les indemnisations. Il a souligné avant de reconnaître que « l’Union générale tunisienne du travail existe pour l’intérêt national et les revendications sociales », que « le gouvernement ne peut pas contenir la hausse des prix, car les prix des matières premières sont affectés par la crise mondiale ».