mardi, novembre 30, 2021

Ounaïes: La réunion du Congrès américain sur la Tunisie est positive

L’ancien ministre des Affaires étrangères, Ahmed Onis, a annoncé, lundi 18 octobre dans le Medi Show, que la diplomatie tunisienne porte une grande responsabilité dans l’éclaircissement de la nouvelle réalité politique en Tunisie, soulignant que la base de ce travail passe d’il y a un an au programme. fixé par le gouvernement, afin que la diplomatie détermine ses lignes d’action à l’étranger.

Concernant l’invitation du président de la République, Kais Saied à l’ambassadeur américain concernant le débat qui a eu lieu au sein de la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine sur la situation en Tunisie, Onis a déclaré que cette question ne devait pas être posée. considéré comme négatif.

Il s’agit plutôt d’une réunion tenue conformément aux pouvoirs de ce comité, qui est chargé d’évaluer les relations extérieures et de faire des recommandations concernant le budget de la coopération extérieure et les fonds accordés aux pays alliés.

« Je ne vois aucune raison pour que le président de la République proteste contre la réunion consacrée à la Tunisie au sein de la commission des affaires étrangères du Congrès », a-t-il déclaré.

Il a souligné que la Tunisie est un partenaire distingué des Etats-Unis en dehors de l’OTAN et qu’il est naturel pour nous d’y prêter attention et de ce qui s’y passe.

Et j’ai ajouté : « Je n’ai vu qu’un seul point négatif dans cette rencontre, car il semble y avoir une incompréhension de la position de la Tunisie sur la question palestinienne (…) La Tunisie ne se crée pas d’ennemis. Au contraire, nous le sommes. , occupation et discrimination (…) Lorsque vous quitterez L’Etat d’Israël est le territoire occupé, nous ne pourrons plus le considérer comme un ennemi.

La Tunisie et l’Union européenne

En revanche, l’ancien ministre a déclaré que la prochaine réunion du Parlement européen sur la Tunisie est normale, considérant que la Tunisie est un partenaire privilégié de l’Union et que la responsabilité et le devoir de l’Union européenne est de mettre en œuvre un objectif. Évaluation de la situation actuelle dans le pays.

« Il est normal que le Parlement européen écoute tout le monde, y compris ceux qui s’opposent aux actions de Said », a-t-il déclaré.

Et en conclusion : « Le Parlement européen ne nous a jamais déçus, à l’exception de certains gouvernements au sein de l’Union qui ont comploté contre la tyrannie.

Les plus regardés

Le chef de l'Etat

Le chef de l’Etat reçoit le ministre congolais des AE

Le chef de l'Etat   Le président de la République, Kais Saied, a reçu, mardi, au palais de Carthage, le ministre des Affaires étrangères, de la...
L’importation des voitures augmente

L’importation des voitures augmente de 27%

L’importation des voitures augmente   Et 49 514 véhicules de tous types ont été commercialisés en Tunisie par divers concessionnaires au cours des dix premiers mois...
TABC

TABC présente le comité d’organisation du FITA 2022

Le Conseil tuniso-africain des affaires (TABC) a annoncé, lundi 22 novembre 2021, la formation du comité d'organisation de la cinquième session de la conférence...
Bulgarie

Bulgarie : Des dizaines de morts dans un accident de bus

Au moins 45 personnes, dont cinq enfants, ont été tuées dans la nuit de lundi à mardi en Bulgarie dans un accident de bus...
Tunisie-Libye

Tunisie-Libye : Vers un nouveau partenariat économique

Tunisie-Libye   Etablir un nouveau partenariat et une intégration économique et sociale entre la Tunisie et la Libye, et tel est l'objectif principal du Forum Industriel...
Share via
Send this to a friend