Sadouq Shaaban : Lire dix points du communiqué du G7

0
358

L’ancien ministre de la Justice, Sadiq Chaaban, a lu le communiqué de presse émis le lundi 6 septembre 2021 par le Groupe des Sept, estimant qu’il est clair et que ces pays sont au courant des détails de ce qui se passe en Tunisie et sont au courant de ce qui est requis.

Ainsi, l’ancien ministre résume le communiqué et l’analyse en dix points :

1- Les pays du Groupe des Sept acceptent les mesures exceptionnelles décidées par Kais Saied et les considèrent comme une réponse aux demandes du peuple sans préjudice de l’application de l’article 80 de la Constitution.

2- Le Groupe des Sept considère que la réalisation de la situation exceptionnelle est bénéfique pour les Tunisiens et leur niveau de vie.

3- Le Groupe des Sept souligne l’importance de clarifier le processus et la feuille de route élaborés par le Président de la République.

4- La conviction du G7 de la nécessité de réformes politiques qui incluent principalement la constitution et le système électoral.

5- Le Groupe des Sept insiste sur la mise en place d’une nouvelle gouvernance caractérisée par l’intégrité, l’efficacité et la transparence. En ces termes, le Groupe des Sept affirme la nécessité de réduire la corruption et d’établir un système politique efficace qui permettra des décisions rapides et efficaces qui mettront fin à la situation non gouvernementale des dix dernières années.

6- Le Groupe des Sept estime que le nouveau système politique ne peut pas être présidentiel, mais plutôt présidentiel, dans lequel le Parlement joue un rôle important. Il s’agit d’une autorité équivalente à l’autorité du Président de la République. Ce parlement doit être élu. C’est un indicateur implicite qui exprime le rejet de la théorie des élections indirectes.

7- Le Groupe des Sept encourage la nomination rapide d’un chef de gouvernement (le Premier ministre dans la version française) dont la mission est de sélectionner une équipe capable de relever les défis économiques et sanitaires. Ainsi, le gouvernement est aux compétences, non partisan.

8- Le Groupe des Sept estime qu’un nouveau gouvernement contribuera à créer une atmosphère propice à un dialogue inclusif sur les futures réformes politiques.

9- Le G7 ne parle pas explicitement du référendum car il est lié à des conditions internes. Cependant, le contexte général suggère que tout ce qui se passe relève de la volonté des gens, il est donc préférable de les consulter sur les grandes orientations.

10- Le Groupe des Sept (G7) veille à ce que les droits et libertés soient respectés durant ce processus de mesures exceptionnelles, que le droit prévale et que la coopération du G7 avec la Tunisie passe par le respect des valeurs démocratiques partagées.

Et Zadok Shaaban de conclure en disant : « Ne voyez-vous pas que nous réclamons la mise en place de tous ces points depuis des mois ?

Il est à noter que le Groupe des Sept a publié, lundi 6 septembre 2021, une déclaration renouvelant son engagement envers la Tunisie appelant à un retour rapide au cadre constitutionnel à travers la nomination d’un nouveau Premier ministre notamment. Invoquant un retour au cadre constitutionnel, le G7 dément clairement les propos du président de la République, qui a souligné à plusieurs reprises qu’il agissait dans le respect de la Constitution.