Slaheddine Selmi : Les concessions de l’Etat au FMI sont inacceptables

0
814
Slaheddine Selmi

Slaheddine Selmi 

Ce matin, jeudi 17 mars 2022, le secrétaire général adjoint de l’Organisation syndicale, Salah El-Din Selmi, a annoncé que « l’Union générale tunisienne du travail n’acceptera jamais les propositions soumises par l’Etat tunisien au Fonds monétaire international . » Ibn Arabi.

Dans ses déclarations, le responsable syndical a révélé que le gouvernement propose aujourd’hui au Fonds monétaire international de privatiser certaines entreprises publiques, de geler les salaires du secteur public pour une période de 5 ans, d’arrêter toutes les nominations dans le secteur public et d’annuler les subventions pour les premiers- besoin de produits. Il a insisté : « L’Etat nous demande d’accepter, mais l’Union générale tunisienne du travail n’acceptera jamais ses propositions ».

Salah El-Din Salmi a ajouté : « Si nous subventionnons, la baguette montera à 700 millimes. Ce n’est pas acceptable pour le citoyen, mais c’est acceptable pour un restaurant touristique, par exemple. Nous devons donc rendre cette subvention responsable.

L’UGTT proposera prochainement un contre-programme pour sortir de l’impasse. « Dans cette vision, on parle de restructurer certaines entreprises publiques et de responsabiliser intelligemment l’accompagnement », a déclaré le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail.

Le problème de la pénurie a également été abordé lors de la présentation. Pour l’UGTT, l’Etat est responsable d’une telle situation, par sa mauvaise gestion de la crise. « Nous avons eu des bateaux au port, pendant des semaines, et du blé dans des bols » avant de conclure que l’Etat devait tirer la sonnette d’alarme et confronter la population en disant la vérité sur la situation actuelle, a souligné M. Selmi.