Le PDG d’Emirates Airlines met en garde Boeing

0
74

Tim Clark, PDG d’Emirates, a confirmé que Boeing, le fabricant d’avions américain, devait profiter d’une “dernière chance” pour rétablir sa réputation après une série d’erreurs graves en matière de sécurité et de fabrication.

 

Lors d’une entrevue avec le Financial Times, Clark a souligné la baisse continue des normes de fabrication chez Boeing, attribuant cela à des erreurs de gestion et de gouvernance à long terme, y compris la priorité accordée aux performances financières par rapport à l’innovation technique.

 

Clark, qui est l’une des figures les plus éminentes de l’industrie aéronautique, a ajouté que Boeing devait revoir ses processus de fabrication pour s’assurer qu’il n’y avait aucune défaillance dans aucun domaine.

 

Il a exprimé sa disposition à envoyer des ingénieurs d’Emirates pour superviser les lignes de production de Boeing.

 

Il a souligné que l’ancienne direction de Boeing avait commis des erreurs répétées, notamment en s’appuyant sur des sources externes pour la fabrication de certaines parties de ses avions et en délocalisant la production des avions de la série 787 en Caroline du Sud pour réduire les coûts après un conflit avec les syndicats dans son siège social à Washington.

 

En janvier dernier, la Federal Aviation Administration (FAA) a recommandé aux compagnies aériennes d’inspecter les avions Boeing 737 avant le décollage pour éviter une baisse de pression dans la cabine et l’ouverture de la porte médiane en vol.

 

Cela faisait suite à un incident où une porte de secours d’un avion Boeing appartenant à Alaska Airlines s’était ouverte lors d’un vol intérieur aux États-Unis entre Portland et Ontario en janvier 2024.

 

Après l’incident, Boeing a reconnu le problème et s’est engagé à traiter cette question avec transparence.