Décret présidentiel réglementant l’exportation de l’huile d’olive tunisienne

0
163
Décret présidentiel

Décret présidentiel

Aujourd’hui, vendredi, un arrêté présidentiel a été pris fixant les modalités d’octroi et de retrait des licences d’exportation d’huile d’olive tunisienne à deux exportateurs du secteur privé dans le cadre du quota accordé à la Tunisie par l’Union européenne. 6 mai 2022, au Journal Officiel de la République Tunisienne (Gort).

Cet arrêté, signé par le chef de l’Etat Kais Saied, mercredi, précise que les exportateurs privés inscrits sur la liste des exportateurs d’huile d’olive souhaitant exporter de l’huile d’olive dans le cadre du contingent accordé à la Tunisie par l’Union européenne sont tenus d’obtenir l’autorisation de ce effet avant le chargement pour l’exportation.

Il indique également qu’une demande de permis d’exportation doit être introduite au moins sept jours avant le processus d’exportation auprès de la Direction générale des études et du développement agricoles du ministère chargé de l’agriculture et de l’agriculture, à compter du 1er janvier de chaque année. Un an pour l’huile d’olive conditionnée sous le label tunisien et pour l’huile d’olive biologique, et à compter d’une date à déterminer par avis conjoint des ministres chargés de l’agriculture, du commerce et de l’industrie pour l’huile d’olive en vrac.

La demande d’autorisation comprend les documents suivants :

Requête au nom du ministre chargé de l’agriculture

– Une copie de l’attestation de quantité attribuée à l’importateur dans l’Union Européenne (AGRIM)

– Une copie du contrat avec l’importateur, comprenant la date de signature du contrat, les dates de livraison, la quantité, la qualité et le prix de l’huile. Il faut également indiquer dans le contrat qu’il n’est valable qu’après que l’exportateur a obtenu une autorisation du Ministère chargé de l’agriculture.

Certificat de règlement du statut fiscal.

En cas de non-respect des dispositions du décret, l’autorisation d’exportation d’huile d’olive est définitivement retirée par décision du ministre chargé de l’agriculture après avis de l’autorité prévue à l’article 3 du présent décret. Il est établi que l’exportateur a présenté des documents illégaux dans le dossier d’exportation.

Si l’infraction se répète au cours de l’année suivante, le nom de l’exportateur sera retiré de la liste des exportateurs autorisés à exporter de l’huile d’olive tunisienne dans le cadre du contingent annuel.