La LTDH disposée au dialogue, mais sans cadre imposé et préétabli

0
151
La LTDH disposée

La LTDH disposée

Marquant le 45e anniversaire de sa fondation, la Ligue tunisienne des droits de l’homme a considéré l’événement du 25 juillet comme un tournant pour le pays. « Un tournant qui peut aider à sortir de la crise de la décennie noire, alors que les gouvernements successifs n’ont pas réussi à lutter contre la corruption, à concrétiser les revendications de la révolution et à trouver une alternative économique et sociale qui contredit le passé. »

Dans son communiqué du 7 mai 2022, la Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme a souligné que cette dynamique doit néanmoins se faire dans le respect des valeurs de l’Etat civil et la préservation des libertés fondamentales.

Se référant au dialogue, l’association a affirmé sa disponibilité à participer « à tout ce qui peut aider à sortir de la situation actuelle, à condition que cela s’appuie sur une vision participative à laquelle participent toutes les parties et sans cadre imposé et prédéterminé ». Une vision en auxquels participent les organisations de la société civile et les partis politiques qui ne sont pas responsables de la crise.  » L’objectif premier est de répondre aux demandes du peuple dans un État civil, d’assurer la séparation des pouvoirs et la préservation des différents droits. «