Des pourparlers ont eu lieu entre Ammar et le vice-ministre des Affaires étrangères ouzbek à Kampala

    0
    46

    Noureddine Ezzar, le ministre des Affaires étrangères, de l’Immigration et des Tunisiens à l’étranger, a tenu des discussions avec le vice-ministre ouzbek des Affaires étrangères, Bakhtromongon Aliyev, qui dirigeait la délégation de son pays lors des travaux du 19e sommet du Mouvement des non-alignés, qui se tient actuellement dans la capitale ougandaise, Kampala.

     

    Au cours de la réunion, les deux parties ont confirmé, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères, leur volonté de renforcer l’amitié entre les deux pays et ont examiné plusieurs propositions visant à renforcer la coopération bilatérale dans divers domaines prometteurs.

     

    Il a été convenu dans une première phase de créer un mécanisme de consultation politique entre les ministères des Affaires étrangères, dont les détails seront convenus ultérieurement.

     

    Le responsable ouzbek a proposé la possibilité de créer un comité économique conjoint pour renforcer les échanges commerciaux et les opportunités de partenariat, ainsi que d’organiser des visites et des rencontres entre hommes d’affaires et entrepreneurs des deux pays.

     

    Les deux parties ont convenu de renforcer la coopération et l’échange d’expertise dans les domaines du tourisme, de l’agriculture, de l’éducation et de l’échange culturel, et de tirer parti des opportunités disponibles dans ces domaines, soulignant que la distance géographique ne devrait pas être un obstacle à cela.

     

    Aliyev a invité le ministre tunisien des Affaires étrangères à visiter Tachkent dans un proche avenir, soulignant l’importance de renforcer les relations entre les deux pays compte tenu de la position stratégique de la Tunisie dans la région.

     

    La réunion a été l’occasion de consulter sur les questions régionales et internationales ainsi que sur les questions à l’ordre du jour du sommet, les deux parties ayant convenu de la nécessité de mettre fin à l’agression brutale contre Gaza et de soutenir les droits du peuple palestinien à recouvrer ses droits bafoués et à établir son État sur l’ensemble de ses territoires.