Ghannouchi défie Saïd : le Parlement est toujours en session

0
527
Ghanouchi et Said
Ghanouchi et Said

Le président du Parlement Rashid Ghannouchi, dont les activités ont été gelées, a publié un communiqué, dans lequel il a indiqué que vendredi prochain coïnciderait avec le début de la troisième session du Parlement 2019-2024.

Cela s’inscrit dans le cadre de mesures exceptionnelles et de conditions constitutionnelles sans précédent, en plus des défis sociaux et économiques auxquels le pays est confronté, selon le communiqué.

En ce sens, Ghannouchi a rappelé, au nom de la Chambre des représentants, son rejet des mesures exceptionnelles prises par le Président de la République, qui se fondaient sur l’article 80 de la Constitution.

Le décret républicain n°117 suspend la constitution et place tous les pouvoirs entre les mains d’une seule personne, comme le précise le même communiqué qui affirme que le monopole du pouvoir contredit les valeurs de la révolution, à savoir la liberté et la dignité. Ainsi que les fondements de la démocratie.

Dans ce contexte, le chef du parti ARP a appelé le chef de l’Etat à mettre fin au gel des activités du parlement et à engager un dialogue national, en prenant soin de n’exclure aucun parti et ce, afin de surmonter la crise qui menace l’État et l’union du peuple.

La présidence de la Chambre des représentants a également tenu Saeed pour responsable de la fermeture de la Chambre des représentants du peuple et de tous ses départements subsidiaires, ce qui nuit aux intérêts de cette institution et empêche ses employés de faire leur travail.

Dans le même communiqué de presse, elle a exprimé son soutien à tous les députés et a souligné que le bureau du parlement resterait en session permanente et a appelé tous les partenaires à reprendre leurs activités dans le respect de la constitution et de la loi.