HEC Montréal signe un partenariat avec MSB/SMU Tunis

0
1025
HEC Montréal

Le fondateur et président de SMU (Southern Mediterranean University), Mahmoud Triki, a signé une entente de partenariat avec HEC Montréal, représentée par la directrice des relations internationales et des partenariats, Marie-Helen Jobin. L’événement, qui s’est déroulé dans les locaux de la SMU/MSB (Mediterranean School of Business) et en présence de nombreux journalistes, professeurs et étudiants de la première université anglophone de Tunisie, a également marqué l’annonce du lancement d’un nouveau programme pour : « Executive MBA : 1 + 1 (1 an à MSB Tunisie et 1 an à HEC Montréal) ».

Dans son discours d’ouverture, le fondateur de SMU, Mahmoud Triki, a évoqué son parcours. Une vie consacrée à éduquer des générations de Tunisiens. Je crois que l’éducation est la base de la coopération entre les pays. « Il s’agit d’un effort pour se rapprocher du Canada et je crois que l’éducation sera également la base de la coopération future avec les pays africains », a déclaré M. Triki.

Marie-Hélène Gubin, lors de sa présentation de l’institution qu’elle représente, a révélé que « plus d’un millier de Tunisiens ont obtenu des diplômes de HEC Montréal au cours des 30 dernières années ». Et d’ajouter : « Nous pensons que la Tunisie a de bonnes capacités dans le domaine de l’éducation et ce partenariat est pour nous une ouverture vers l’Afrique. Nous travaillons à augmenter le nombre de Tunisiens étudiant au Canada car le pays a besoin de personnes qualifiées. » Avec le Covid -19 crise, le nombre de visas étudiants délivrés a diminué, mais Cette tendance va bientôt s’inverser.

« South Mediterranean University » (SMU) est le premier centre universitaire anglophone en Tunisie proposant des formations en licence, ingénierie, master, langues étrangères et séminaires professionnels. C’est aussi la seule université en Tunisie à avoir obtenu deux des accréditations les plus prestigieuses dans le monde de l’enseignement du management : EFMD (European Foundation for Management Development) et AMBA (Association of MBAs).

Citée par le Financial Times comme une école de commerce modèle en Afrique, SMU compte aujourd’hui 1 500 étudiants de 37 nationalités différentes. Il existe trois écoles : MSB (axée sur les affaires), MedTech (concernant l’ingénierie) et LCI (pour les langues). La synergie entre les trois écoles est notre force. Aujourd’hui, cela nous permet de proposer une formation ingénieur-manager. La professeure et directrice de la MSB, Sana Milady, a mis l’accent sur un double diplôme qu’un étudiant peut obtenir en seulement cinq années d’études, reconnu internationalement avec la possibilité de terminer le cours au Canada. En plus de ces formations, SMU propose désormais une formation destinée aux professionnels qui souhaitent approfondir leurs connaissances en administration des affaires et en gouvernance, sous la forme d’un mini MBA.