Imed Hammami : la Tunisie est sur la bonne voie

0
63
Imed Hammami

Imed Hammami 

L’ancien ministre démissionnaire et leader du mouvement Ennahda, Imad Hamami, a commenté, vendredi 23 septembre 2022, l’actualité politique du pays.

Wassim Ben Larbi, invité de l’émission Expresso sur Express FM, a répondu aux critiques de la nouvelle loi électorale, affirmant qu’elle ne comportait pas de failles majeures. En ce sens, il a rejeté l’idée que le système de vote unique finirait par éparpiller les voix de l’électorat, notant que « le lien sera la Tunisie, l’intérêt suprême du pays ». Il a noté qu' »il y aura certainement un point de rencontre entre tous les désirs sincères », notant que ce mode de scrutin est appliqué dans les plus grandes démocraties du monde.

Imad Hamami a ajouté que la nouvelle loi électorale n’excluait personne qui contredirait ce qui avait été dit avant même que la loi ne soit promulguée concernant l’éventuelle exclusion de partis, d’opposants politiques et d’anciens responsables. Sur la question de l’exclusion des binationaux, il a poursuivi : « Je suis personnellement contre cette restriction, mais ce n’est quand même pas un gros défaut ».

Il a souligné, dans le cadre de la répartition des circonscriptions, que cela nous éviterait le « tourisme parlementaire ». Il a souligné qu’il y aura de nombreux candidats qui condamneront les appels au boycott lancés par « une élite en faillite qui n’a rien à offrir à la Tunisie et a tendance à mettre des mégaphones ».

Le politicien a souligné que la feuille de route fixée par Qais Saeed pour corriger le chemin et remettre le train de la démocratie sur ses rails est la plus courte. « Je pense que le 17 décembre sera le couronnement de ce processus », a-t-il relevé, estimant que la Tunisie est sur la bonne voie.