mardi, novembre 30, 2021

Koweit: Vers le durcissement de l’octroi des visas aux Libanais

Une source sécuritaire dans l’émirat a indiqué mercredi à l’AFP que les autorités koweïtiennes vont durcir les conditions d’obtention des visas d’entrée pour les Libanais, dans le contexte de la crise diplomatique entre Beyrouth et plusieurs pays arabes du Golfe.

Comme l’Arabie saoudite, le Koweït a rappelé son ambassadeur au Liban après des déclarations du ministre libanais de l’Information critiquant l’intervention militaire de Riyad dans la guerre au Yémen.

Le Koweït, où vivent environ 50 000 Libanais, a demandé au chargé d’affaires libanais, le plus haut diplomate des Émirats arabes unis, de partir.

Cette source, qui a demandé à ne pas être identifiée, a souligné qu' »il y a une décision orale d’être strict dans l’octroi de visas touristiques ou commerciaux aux Libanais ».

Mais elle a souligné qu’il n’y a pas encore de décision officielle à cet égard, et que le Koweït n’a pas cessé de délivrer des visas aux Libanais.

Des centaines de milliers de Libanais travaillent dans les États du Conseil de coopération du Golfe – Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Qatar, Bahreïn, Koweït et Oman – et craignent les retombées de la crise diplomatique.

L’envoyé de la Ligue arabe s’est rendu lundi à Beyrouth pour tenter une médiation et a exigé la démission du ministre de l’Information George Kordahi, afin de commencer à régler la crise.

Le ministre, soutenu par le Hezbollah chiite pro-iranien, refuse de démissionner.

L’affaire prend des allures d’affrontement autour du Hezbollah, poids lourd de la politique libanaise, armé et financé par l’Iran chiite, grand rival régional de l’Arabie saoudite sunnite.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Faisal bin Farhan avait annoncé que « le problème allait au-delà des simples commentaires d’un ministre » et dénoncé « l’hégémonie du Hezbollah sur le Liban ».

La décision du Koweït intervient au moment où les services de sécurité interrogent 16 Koweïtiens « soupçonnés de financer le Hezbollah », selon les médias locaux. Les chiites constituent une grande secte au Koweït.

En 2015, les autorités koweïtiennes ont démantelé une cellule qu’elles accusaient de collusion avec l’Iran et le Hezbollah. Ils ont affirmé que le parti pro-iranien avait formé ses membres, ce que ces derniers ont démenti.

Les plus regardés

Le chef de l'Etat

Le chef de l’Etat reçoit le ministre congolais des AE

Le chef de l'Etat   Le président de la République, Kais Saied, a reçu, mardi, au palais de Carthage, le ministre des Affaires étrangères, de la...
Ministère de l’Education

Ministère de l’Education: Le pass sanitaire, bientôt obligatoire

Ministère de l’Education À partir du 22 décembre, le ministère de l'Éducation exigera de tous les employés, accompagnateurs et étrangers de plus de 18 ans...
L’importation des voitures augmente

L’importation des voitures augmente de 27%

L’importation des voitures augmente   Et 49 514 véhicules de tous types ont été commercialisés en Tunisie par divers concessionnaires au cours des dix premiers mois...
TABC

TABC présente le comité d’organisation du FITA 2022

Le Conseil tuniso-africain des affaires (TABC) a annoncé, lundi 22 novembre 2021, la formation du comité d'organisation de la cinquième session de la conférence...
Bulgarie

Bulgarie : Des dizaines de morts dans un accident de bus

Au moins 45 personnes, dont cinq enfants, ont été tuées dans la nuit de lundi à mardi en Bulgarie dans un accident de bus...
Share via
Send this to a friend