La SNCFT envisage d’arrêter les dessertes nocturnes à cause des attaques de trains

0
98
La SNCFT

Plusieurs trains appartenant aux Chemins de fer nationaux tunisiens ont été attaqués depuis le début du mois de ramadan, causant de gros dégâts matériels et la panique chez les voyageurs et une grande perte de temps après les arrêts qui ont suivi les événements.

Le lundi 4 avril 2022, un conducteur de train a été agressé physiquement par un groupe de jeunes hommes à la gare de Riyad. Une deuxième voiture a également été attaquée à Grombalia, où la cabine du conducteur a été visée par un jet de pierre qui a brisé la vitre mais n’a heureusement pas touché le conducteur.

En effet, plusieurs trains lanceurs de pierres ont été ciblés lors des soirées de ramadan, notamment sur la Southern Suburbs Line et à diverses occasions et gares. Une trentaine de personnes ont été arrêtées, selon le porte-parole de l’entreprise, Hassan Maadi. Au micro Jihène Miled de son émission Romdhan Enness sur Mosaïque FM, il a identifié la majorité des jeunes qui n’ont pas encore atteint l’âge de la majorité.

Cependant, selon lui, les attaques ont eu lieu en groupe. L’appelant a affirmé que l’entreprise prendrait des mesures légales à leur encontre.

Le porte-parole n’a pas exclu la possibilité de couper les services de nuit si les attentats et les attaques se poursuivaient, et en cas d’insécurité des personnes et des véhicules ferroviaires.