Les journalistes de la télévision nationale entament un sit-in ouvert

0
368
Les journalistes

Hier, lundi 21 mars 2022, les journalistes de la Télévision nationale ont entamé un sit-in ouvert pour défendre l’indépendance de la ligne éditoriale de l’institution en tant qu’institution publique et leurs droits légitimes et dénoncer le harcèlement dont ils s’estiment victimes. .

 

Cette décision, pour un communiqué syndical, intervient après l’absence de toute réaction sérieuse et responsable du représentant du gouvernement chargé des médias, le ministre des Affaires sociales ou chargé de gérer l’institution, malgré les précédents mouvements de protestation.

 

A propos du conflit qui l’oppose au Syndicat national des journalistes tunisiens, Awatef Dali, directrice de la Télévision publique tunisienne, a déclaré avoir subi pendant des semaines « de fortes pressions de la part du syndicat ».

 

Elle a également confirmé qu’elle ira non seulement au bureau pour signer les salaires et distribuer les tickets d’essence, mais qu’il est nécessaire de réparer et de recevoir de nouveaux équipements et pour ceux qui ne font pas leur travail d’aller de l’avant. Conseil de discipline…