vendredi, janvier 21, 2022

Libye: Report de la présidentielle à février?

Libye

Le Conseil suprême d’État, organe de fonctionnement du Sénat, a proposé mercredi de reporter les élections présidentielles, prévues le 24 décembre, à février, en raison des désaccords persistants entre les deux camps rivaux.

Omar Boushah, premier chef adjoint du Haut-Commissariat aux réfugiés, a déclaré que « tout le processus politique risque d’être compromis », si les élections présidentielles se tiennent dans les délais, en raison « des tensions et de la méfiance entre les partis et des ingérences étrangères.  » Lors d’une conférence de presse à Tripoli.

Il a insisté sur le fait que si les élections se déroulent bien le 24 décembre, « les résultats ne seront pas acceptés ».

Ainsi, la Chambre des notables, positionnée à Tripoli, propose d’organiser le Conseil présidentiel en février « en liaison avec les assemblées législatives ».

Selon l’initiative du Conseil supérieur de l’éducation, « la première tâche du nouveau parlement sera de rédiger une constitution », ce que le pays n’a plus depuis son abolition par l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 1969.

L’instance, âprement disputée par la Chambre des représentants et basée à Tobrouk (est), propose également « d’organiser des élections présidentielles sous forme de listes, chaque liste comportant quatre noms : le chef du Conseil présidentiel, son adjoint et le Premier ministre. »

Boushah a expliqué que le mandat de la Chambre des représentants et du Conseil présidentiel sera de « quatre ans à compter de la date de leur élection, et un mandat non renouvelable ».

Selon ce scénario, les compétences du Conseil présidentiel et du Premier ministre sont déterminées par le Parlement et l’Autorité de l’enseignement supérieur.

La Libye tente de se sortir d’une crise politique majeure qui perdure depuis la chute du régime précédent en 2011, suite au printemps arabe.

Après des années de conflit armé et de divisions régionales entre l’Est et l’Ouest, un nouveau gouvernement intérimaire a été nommé plus tôt cette année, sous les auspices des Nations Unies, pour diriger la transition par des élections présidentielles cruciales, prévues le 24 décembre.

Selon la feuille de route de l’ONU, les élections législatives devaient avoir lieu le même jour, mais le parlement a récemment reporté les élections législatives d’un mois, ravivant les tensions et risquant de torpiller un processus fragile.

Un peu plus de deux semaines avant la première échéance, la liste définitive des candidats est toujours en attente, tandis que la campagne électorale n’a pas encore commencé.

Plusieurs événements ont entaché le processus électoral ces dernières semaines, sur fond d’aggravation des divergences entre les personnalités politiques du pays.

Les plus regardés

Algérie

Algérie: Les raisons de la libération des frères Karoui

Des sources judiciaires identiques ont confirmé  que les deux frères, Nabil et Ghazi Karoui, ont été libérés lundi soir par les autorités algériennes, en...
Accident au large de la Libye

Accident au large de la Libye : Les dépouilles bientôt rapatriées

Le consul général de Tunisie à Tripoli, Tawfiq Al-Qassimi, a déclaré dimanche que les restes de trois travailleurs tunisiens tués dans l'accident survenu vendredi...
Radhi Meddeb

Radhi Meddeb : il faut tabler sur nos propres ressources

Radhi Meddeb L'expert en économie, Radi Al-Madadeb, était présent mercredi soir 12 janvier 2022, dans le premier épisode de l'émission Class Eco sur la chaîne...
La Chine

La Chine est toujours prête à soutenir la Tunisie

Mardi 7 décembre 2021, à l'occasion de la fin de la mission de la 25ème délégation médicale en Tunisie (constituée de 38 médecins), l'ambassadeur...

Qais Saeed à la délégation américaine : le 25 juillet n’est en aucun cas...

Le samedi 4 septembre 2021, le président de la République a reçu une délégation américaine qui comprenait le sénateur Chris Murphy et John Ossoff. ...
Share via
Send this to a friend