L’Ordre des avocats refuse un dialogue formel et préétabli

0
17
L’Ordre des avocats

Le conseil de l’Ordre des avocats a rendu public un communiqué, mercredi 11 mai 2022, à la suite de sa réunion consacrée, en partie au dialogue national, assurant que le dialogue est un choix positif et constitue un des moyens importants permettant de récupérer la crise.

Le Conseil du barreau souligne l’importance de la marche du 25 juillet, qui a vu le jour en réponse aux demandes populaires de réforme, de lutte contre la corruption financière et politique et de responsabilité.

En conséquence, le Conseil considère le dialogue comme une option positive et comme un moyen important de surmonter la crise. Cependant, cela ne peut être réalisé que par un dialogue sérieux et global sans conditions imposées et sans exclure ceux qui ont choisi de le faire ou se sont avérés corrompus ainsi que ceux qui ont participé à l’exacerbation de la crise politique en Tunisie.

L’Ordre des avocats garantit son refus d’engager un dialogue formel dont l’issue est prédéterminée. Il refuse de marginaliser les forces politiques et les organisations nationales, soulignant que sa participation se fera sur cette base. Il a également déclaré qu’il était ouvert à toutes les parties et organisations nationales pour coordonner davantage leurs positions.