Plan de développement: Le ministère de l’Economie répond à Taboubi

0
128
Plan de développement

Dimanche, le ministère de l’Economie et du Plan a confirmé qu’aucune partie étrangère ne s’immiscerait dans l’élaboration du plan de développement 2023-2025 et de la vision stratégique Tunisie 2035, en réponse aux déclarations du secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail. , Noureddine Taboubi. En vertu de laquelle le ministère confie à des tiers, l’agence de coopération allemande GIZ, le financement et la préparation de ces deux documents.

Le ministère a expliqué avoir commencé à élaborer un plan de développement en février 2022 avec des compétences purement tunisiennes, en adoptant une approche participative, puisque 72 groupes de travail ont été formés au niveau du gouvernorat, en plus de 36 comités sectoriels au niveau national.

Plus de 3000 participants parmi les compétences représentatives des structures professionnelles et des organisations nationales, notamment l’Union Générale Tunisienne du Travail, ont participé aux travaux de ces commissions dont certaines sont présidées par des représentants d’une organisation syndicale, de la société civile ou d’associations actives dans le développement .

En ce qui concerne l’Agence allemande pour la coopération internationale, le ministère a indiqué que son rôle se limite à fournir un don financier pour embaucher une société de conseil tunisienne spécialisée dans les questions de développement pour appuyer l’administration dans le processus d’élaboration du plan de développement et de la vision stratégique et l’assister dans la conception des documents de projet des comités sectoriels et des équipes régionales pour les soumettre au financement et préparer un plan de marketing pour le plan.

Aujourd’hui, samedi, le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail, Noureddine Taboubi, a critiqué le fait que le ministre de l’Economie et du Plan confie le financement et l’élaboration du plan de développement 2023-2025 et de la vision stratégique Tunisie 2035 à des parties extérieures. , y compris l’Agence allemande pour la coopération internationale.

A l’ouverture du 12e Congrès ordinaire de la Confédération régionale des travailleurs de Monastir, il a qualifié ce recours à des partis étrangers d’inimaginable, alors que le pays regorge de compétences internationalement reconnues.

Al-Taboubi a expliqué que l’entreprise qui a été sélectionnée dans l’appel d’offres pour préparer le plan économique 2023-2025 est une entreprise « ambiguë ».