mardi, janvier 18, 2022

Qais Saeed : Comment parlent-ils de dictature, pas de nœud coulant et pas de fusillade !

Qais Saeed : Comment parlent-ils de dictature, pas de nœud coulant et pas de fusillade !

Le président de la République était tellement tendu et en colère qu’il a prononcé un discours ce lundi 16 août 2021 lors d’une visite surprise à l’aéroport de Tunis-Carthage.

Dans son discours, Qais Saeed a souligné que seuls les citoyens susceptibles d’être concernés par l’interdiction de voyager sont ceux contre lesquels des procédures judiciaires sont engagées. Il a ajouté que les mesures exceptionnelles ont été prises indépendamment des affiliations politiques et qu’il a été contraint, dans un cadre préventif, de prendre des décisions douloureuses, mais qu’il ne s’agissait pas d’un règlement de compte politique.

Aujourd’hui, en ce sens, le chef de l’Etat a précisé que si la liberté de circulation est un droit constitutionnel qu’il s’engage à garantir, certains devront en revanche rendre des comptes à la justice avant de pouvoir à nouveau voyager. « Si j’avais eu l’intention de priver les Tunisiens de leur droit de se déplacer à l’étranger ou de retourner dans leur pays, nous aurions fermé les frontières le 25 juillet, mais nous ne l’avons pas fait parce que nous respectons la loi.

 

Kais Saied est visiblement très contrarié, et a critiqué ceux qui dénoncent le « coup d’Etat », affirmant que s’il s’était agi d’une dictature, « nous aurions pris des mesures différentes. Il n’y a pas de potence, pas de fusillade ! ». « Ils sont libres en Tunisie, avant, les gens avaient besoin de permis pour se déplacer. »

 

Certaines personnes qui viennent de l’étranger viennent parfois avec de fausses identités. Le juge n’a rien contre eux, mais les services de sécurité savent que ces personnes se trouvaient dans des zones de tension. Des mesures exceptionnelles et préventives doivent être prises à l’encontre de ces personnes car leur dossier est vide, mais en réalité il ne l’est pas. En Tunisie, il y a des gens qui ont commis des crimes économiques contre le peuple tunisien, vous trouverez certainement des passeports avec la mention de l’homme d’affaires dans la case profession, alors que ce n’est pas le cas, ce sont souvent les intermédiaires qui volent l’argent des gens. « Le chef de l’Etat a annoncé qu’aucune mesure exceptionnelle n’était prise contre les affiliations politiques.

استغرب النائب المجمد أنور الشاهد منعه من السفر بعد استشارة وزارة الداخلية

Les plus regardés

CAN 2022

CAN 2022 – La fin rocambolesque du match Tunisie-Mali !

CAN 2022 Le match Tunisie-Mali du mercredi 12 janvier 2022, dans le cadre de la première journée de la Coupe d'Afrique des nations, restera sans...
Radhi Meddeb

Radhi Meddeb : il faut tabler sur nos propres ressources

Radhi Meddeb L'expert en économie, Radi Al-Madadeb, était présent mercredi soir 12 janvier 2022, dans le premier épisode de l'émission Class Eco sur la chaîne...
Algérie

Algérie: Les raisons de la libération des frères Karoui

Des sources judiciaires identiques ont confirmé  que les deux frères, Nabil et Ghazi Karoui, ont été libérés lundi soir par les autorités algériennes, en...
Accident au large de la Libye

Accident au large de la Libye : Les dépouilles bientôt rapatriées

Le consul général de Tunisie à Tripoli, Tawfiq Al-Qassimi, a déclaré dimanche que les restes de trois travailleurs tunisiens tués dans l'accident survenu vendredi...
La Chine

La Chine est toujours prête à soutenir la Tunisie

Mardi 7 décembre 2021, à l'occasion de la fin de la mission de la 25ème délégation médicale en Tunisie (constituée de 38 médecins), l'ambassadeur...
Share via
Send this to a friend