Saeb Lebhar – Le secteur du yachting est fermé depuis le 25 juillet

0
516

Saeb Lebhar – Le secteur du yachting est fermé depuis le 25 juillet

Depuis le 25 juillet, il est interdit à tous les bateaux de plaisance de quitter leurs ports à travers la Tunisie. Une exception est faite depuis le 9 août 2021 pour les loueurs commerciaux de bateaux (allez comprendre pourquoi ceux-ci et pas tous les autres ?) Il s’agit d’une atteinte aux libertés et droits individuels, même si le contexte difficile impose des mesures de sécurité.

 

Dans notre pays, le premier réflexe des autorités de sécurité face au danger ou au danger est simplement de prévenir. De plus, de nombreuses activités de loisirs de plein air qui sortent des sentiers battus se heurtent à cette réticence injustifiée à être en sécurité : tourisme d’aventure, tourisme désertique (randonnée, etc.), tourisme aéronautique et bien sûr tourisme marin et sous-marin…

Normalement, les forces de sécurité devraient effectuer leur travail dans le plus grand secret sans porter atteinte aux droits et libertés individuels ! Pourquoi cette intelligence et ce contrôle ne fonctionnent-ils pas uniquement au lieu de bloquer ?

 

Il semble que le fameux voyage effectué par Belhassen Trabelsi le 14 janvier 2011 sur son yacht à destination de l’Italie, soit à l’origine d’une décision aussi ridicule qui punit des milliers de passagers de bateaux tunisiens et étrangers et des milliers d’employés qui vivent dans ce secteur. Mécaniciens, pilotes, ouvriers, etc.)

Cependant, tous les ports tunisiens disposent d’une garde nationale ou d’un poste de police aux frontières, car à chaque sortie tous les opérateurs sont tenus de divulguer l’identité des personnes à bord, leur destination et quelle que soit la taille du bateau. Le bateau… donc assez simplement à contrôler !

Messaâdi: Le variant indien n’existe pas en Tunisie