Sanaa Ben Achour : Qais Saeed préserve l’image de la société patriarcale !

0
493

Sanaa Ben Achour : Qais Saeed préserve l’image de la société patriarcale !

La militante et professeur de droit Sanaa Ben Achour a déclaré qu’elle ne s’attendait pas à une célébration officielle de la Présidence de la République à l’occasion de la Journée nationale de la femme. Elle a également critiqué l’annonce du président de la République, Kais Saied, à l’occasion de cette célébration, l’année dernière, considérant que la séparation des droits politiques et civils des droits économiques et sociaux est honteuse, et une insulte à la femme tunisienne. Le professeur de droit a également estimé que ce discours contredit le concept d’égalité.

S’agissant de l’égalité successorale, Sana Ben Achour a souligné le rôle de cette loi dans l’amélioration de la situation économique des femmes. Le Président de la République s’est contenté de rejeter cette initiative sur la base du texte coranique rejetant la suprématie de la constitution et les principes de l’état civil.

« Les réalisations des femmes ne sont pas seulement menacées par les enseignements coraniques, mais aussi par l’identité arabe », a-t-elle déclaré dans une interview au journal Ishraa Maghribi dans son numéro du 17 août 2021. Sana Ben Achour a confirmé que l’État avait une part d’héritage avec la femme alors qu’elle n’était qu’une enfant.

Sana bin Ashour a confirmé que le Code du statut personnel a joué un rôle important depuis 1956, mais il est devenu obsolète et a été dépassé par les événements car il repose sur plusieurs règles de la foi islamique, comme la mention de la dot comme condition de la validité du mariage. Même le terme « statut » en arabe vient d’un dialecte du Moyen-Orient, selon le professeur.

SMT met en garde contre les tentatives d’atteinte à l’intégrité des juges