Radhi Meddeb : il faut tabler sur nos propres ressources

0
442
Radhi Meddeb

Radhi Meddeb

L’expert en économie, Radi Al-Madadeb, était présent mercredi soir 12 janvier 2022, dans le premier épisode de l’émission Class Eco sur la chaîne Atesia, pour revenir sur plusieurs points liés à la situation économique du pays et aux possibilités qui permettent une sortie de crise.

Revenant sur la loi de finances, Rady El-Moadeb a indiqué qu’elle avait été rédigée dans des conditions précises, dont la récente investiture du gouvernement qui a pris le contrôle dans un contexte économique difficile. De plus, même le président de la république n’était pas très satisfait. Je ne peux pas être plus royal que le roi. improbable, dit-il.

Il a également souligné que le principal problème est lié aux finances publiques, exprimant ses craintes de pomper de l’argent que l’État collectera pour combler le déficit financier public, car cela se fera au détriment des institutions économiques, seuls les riches propriétaires.

Radi Meddeb a déclaré que le taux d’endettement est très élevé en Tunisie, ajoutant que les prêts étrangers ne seront pas suffisants pour sauver les caisses de l’Etat et ne résoudront pas la crise économique dans le pays. Dans ce contexte, il a estimé que la Tunisie devrait s’appuyer sur ses propres ressources en reprenant la production et en encourageant l’initiative privée. L’économiste a ajouté qu’il serait sage de s’appuyer sur les entrepreneurs. Les jeunes entrepreneurs peuvent faire partie de la solution à la crise. Cependant, il faudra lever les obstacles auxquels ils sont confrontés pour qu’ils puissent avancer dans leurs projets, en facilitant leur financement, en réduisant les obstacles bureaucratiques grâce à la numérisation. Il est également important de se concentrer sur la question environnementale et de s’inscrire dans la démarche de changement environnemental. Cela pourrait être une solution non seulement à court terme, mais aussi à long terme. »