Russie: Telegram et WhatsApp échappent au blocage…jusqu’à quand?

0
168
Russie

Russie

Les messageries WhatsApp et Telegram, pour l’instant, ont été épargnées par les autorités russes qui ont frappé leurs concurrents étrangers, mais sont toujours en attente, selon les experts.

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, Facebook, Twitter et Instagram ont été respectivement désactivés en Russie, tandis que TikTok a suspendu, de son propre chef, la possibilité de télécharger de nouveaux contenus.

L’interdiction a été mise en œuvre en application de deux textes qui réglementent strictement les informations publiées sur la guerre en Ukraine et les sanctions contre la Russie. Elle a été adoptée par le Parlement russe et ratifiée par le président Vladimir Poutine début mars.

La diffusion d’informations visant à « discréditer » les forces armées russes est passible de 15 ans de prison. Selon les textes, les « appels à des sanctions contre la Russie » sont également passibles de poursuites.

« Je pense qu’il est peu probable que la Russie interdise Telegram, car elle manque de plates-formes sur lesquelles travailler », a déclaré le chercheur de Princeton, Sergei Sanovich.

La messagerie a été critiquée pour ne pas être modérée dans son contenu, même si elle prétend y consacrer plusieurs centaines de ses employés, offrant ainsi l’un des rares canaux majeurs du discours pro-russe qui soit cadré sur d’autres grands réseaux sociaux étrangers. .

Devenu favori depuis le début de la guerre, Telegram rapporte avoir enregistré 2,5 millions de téléchargements quotidiens au cours des trois dernières semaines.

Sans oublier que le gouvernement a en fait tenté, sans succès, d’interdire l’application en 2018, après que ses dirigeants aient refusé de fournir certaines données d’utilisateurs.

« Il est très difficile de bloquer Telegram », prévient Enrique Dans, professeur de systèmes d’information à l’IE Business School de Madrid. Constatant son échec après avoir bloqué les adresses des sites Internet, la Russie a levé les sanctions en 2020.