Saïed : on ne fait pas le ramadan conformément à la Constitution !

0
197
Saïed

Saïed

Le président de la République, Qais Saeed, a prononcé un discours, lundi 18 avril 2022, lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréats du Concours national pour l’enseignement du Coran, à l’approche du sermon du vendredi.

Le président de la République a longuement parlé de l’Islam en tant que religion et de ses finalités, soulignant que les Tunisiens ne pratiquent pas la prière ou le jeûne par respect de l’article 1 de la Constitution, mais plutôt par respect pour la religion de l’Islam et en application de la Loi islamique. ses enseignements. Pour le président, l’État ne peut pas avoir de religion : « L’islam n’a jamais évoqué l’idée d’État, mais il a parlé de la nation », assène Qais Saïd.

Il ajoute dans ce contexte que l’État est une entité morale, une sorte de science-fiction, créée pour gérer les affaires des citoyens. Cependant, l’État doit gérer les affaires religieuses et la religion ne peut être exploitée à des fins politiques.

Le chef de l’Etat a poursuivi son discours en lançant des plombages sur la mouvance islamique, soulignant que les dernières années ont été caractérisées par l’émission de plusieurs fatwas au nom de la religion, alors que ces fatwas elles-mêmes étaient parfois contraires à l’islam.