samedi, octobre 23, 2021

Tahri:  »Le gouvernement de Najla Bouden face à plusieurs défis »

« Le nouveau gouvernement dirigé par Najla Boudin est confronté à plusieurs défis qui doivent être relevés à court terme », a déclaré lundi le secrétaire général adjoint et porte-parole de l’Union générale tunisienne du travail, Sami Tahiri.

Il s’agit notamment d’assurer l’équilibre des finances publiques, face aux déficits budgétaires et à la nécessité de reconstituer les ressources financières, selon la même source précisée.

Tahiri a ajouté, dans une déclaration à l’Agence de presse tunisienne, que la nouvelle formation du gouvernement permettra de combler le vide et de relancer les mécanismes de l’Etat, après une paralysie qui a duré plus de deux mois, depuis l’annonce de la décision des mesures. , le 25 juillet dernier, par le Président de la République, Kais Saied.

Al-Tahri a indiqué que « le nouveau gouvernement doit développer de toute urgence une stratégie dans les secteurs de la santé et de l’éducation, compte tenu de leur importance, notamment dans le contexte de l’épidémie ».

Il a également souligné la nécessité d’accorder l’importance nécessaire au dossier social, compte tenu de la propagation du chômage, de l’augmentation du taux de pauvreté et de la détérioration du pouvoir d’achat qui pourraient engendrer des tensions sociales.

Al-Tahri, quant à lui, a appelé à la mise en œuvre des accords signés entre le Syndicat central et les gouvernements précédents.

Se référant aux principaux problèmes, le secrétaire général adjoint de l’Union a estimé que le nouveau gouvernement ne peut pas les traiter, car il s’agit d’un gouvernement à court terme, appelant à cet égard à parvenir à la stabilité et à établir des structures permanentes pour l’État.

En conclusion, le responsable syndical a souligné la nécessité d’accélérer le processus afin de lancer un dialogue national et d’en déterminer la date et les mécanismes, rappelant l’absence actuelle de toute concertation entre la Présidence de la République et l’Union générale tunisienne du travail et autres. organisations.

Les plus regardés

Accidents de la route

Accidents de la route : plus de 700 morts et 4 891 blessés

Depuis le début de l'année, 732 personnes sont décédées et 4 891 ont été blessées dans des accidents de la route, selon l'Observatoire national...
Moody's-Ainsi, la Tunisie est passée de la notation « B3 perspective négative » à la notation « Caa1 ». Il s'agit de la classification attribuée aux pays de la catégorie « à haut risque » en cas de défaut sur la dette.

Moody’s : La Tunisie passe de B3 à Caa1

  L'agence de notation Moody's a abaissé la note souveraine de la Tunisie le 14 octobre 2021.   Ainsi, la Tunisie est passée de la notation «...
l’huile végétale subventionnée-Face à cette pénurie, les Tunisiens se tournent vers les huiles végétales non subventionnées conditionnées dans des bouteilles en plastique et vendues à plus de 4 dinars/litre, car ils ne peuvent pas acheter d'huile d'olive.

Reprise imminente de la distribution de l’huile végétale subventionnée

l’huile végétale subventionnée La distribution d'huile végétale subventionnée sur le marché tunisien reprendra normalement, à compter du mardi 19 octobre 2021, a annoncé l'agence TAP,...
Josep Borrell-Selon un communiqué publié le jour de l'entretien téléphonique avec la Présidence de la République, Kais Saied a expliqué à Josep Borrell les raisons de l'annonce des mesures exceptionnelles en Tunisie, soulignant, en substance, que l'Etat tunisien est sur le point de effondrer.

Kaïs Saïed à Josep Borrell : L’Etat était sur le point de s’effondrer !

Josep Borrell Le 15 octobre 2021, le président de la République, Kais Saied, s'est entretenu par téléphone avec le vice-président de la Commission européenne et...

Qais Saied : Le Parlement représente un danger pour l’Etat

Qais Saied : Le Parlement représente un danger pour l'Etat Mardi 24 août 2021, le président de la République, Kais Saied, est revenu sur la...
Share via
Send this to a friend