3 députés appellent à la reprise des activités parlementaires

0
590
Ils leur demandent également de participer à une réunion qui sera programmée ultérieurement pour reprendre les travaux du Parlement.

Ayachi Zammal, le député du Bloc parlementaire national à l’Assemblée des représentants du peuple dont les activités ont été suspendues, a déclaré que deux députés extérieurs aux blocs, Safi Saeed, Ayyad Al-Loumi et lui-même, ont publié, mercredi, un publicité demandant le reste. Les députés devraient reprendre leurs activités parlementaires début octobre.

Dans une déclaration à l’agence de presse tunisienne, Zemmal a ajouté qu’au moins 20 députés signeront la déclaration après avoir eux-mêmes annoncé leur rejet des mesures annoncées par le président Kais Saied les 25 juillet et 22 septembre (décret présidentiel 117), qu’ils ont qualifiées de « un coup d’État contre la légitimité constitutionnelle et le processus démocratique.

Les trois députés ont appelé leurs collègues à « reprendre les activités parlementaires le 1er octobre pour tracer une feuille de route et une sortie de crise et activer les dispositions de la constitution conformément au système interne du parlement ».

Ils leur demandent également de participer à une réunion qui sera programmée ultérieurement pour reprendre les travaux du Parlement.

Considérant que « toutes les mesures exceptionnelles sont nulles et non avenues », les trois députés ont appelé le Président de la République à reconsidérer ses décisions et à se conformer à la Constitution, notant notamment les dispositions de l’article 80 et soutenant le dialogue. parmi les principaux acteurs de l’arène politique et sociale.

Ils ont également affirmé leur disponibilité à « s’opposer résolument, par des moyens légaux, à ces mesures qui constituent une menace pour la république et les acquis démocratiques ».