Ahmed Rjiba : l’ATB retrouvera en 2022 sa place d’antan

0
743
Ahmed Rjiba

Ahmed Rjiba

Face aux répercussions persistantes de la pandémie de Covid-19, l’Arab Tunisian Bank (ATB) a adopté une politique très prudente avec des efforts d’épargne supplémentaires. Le but est de renforcer ses bases. Une option de précaution qui a affecté les résultats de 2021. Le directeur général Ahmed Rajiba a assuré une « situation ponctuelle » que la banque surmonterait rapidement pour renouer avec la rentabilité en 2022.

C’est en gros ce qui ressort des réunions de l’assemblée générale ordinaire de la banque qui s’est tenue le samedi 16 avril 2022, présidée par Randa Sadek, président du conseil d’administration, Farid Abbas, vice-président, et Ahmed Rajaiba, directeur général.

« Pour faire face aux répercussions de la crise du Covid-19 sur l’économie tunisienne en 2020 et à ses effets persistants en 2021, l’Office de lutte contre le terrorisme a été contraint de suivre une politique fondée sur l’extrême prudence, et de prendre un ensemble de mesures préventives pour gérer la situation actuelle Et les défis économiques futurs imposés par la crise Parallèlement aux efforts de la Banque En provisionnant et en augmentant le taux de couverture de ses créances classées, la réglementation bancaire en matière de provisions collectives s’est durcie avec une modification du mode de calcul de ces provisions, qui a conduit à une augmentation significative de ces provisions à hauteur de 2021, a expliqué Mme Sadiq.

Dans ce contexte, le PDG définit : « Nous avons décidé d’augmenter les dotations aux provisions diverses et au portefeuille de 78,2%, pour atteindre 178,2 millions de dinars en 2021 contre 100 millions de dinars en 2020. Cet effort représente 54% des dotations de la Banque nationale d’investissement qui a été atteint en 2020. 2021 Comparé à seulement 34% en 2020″

Et d’ajouter : « Ces choix de précaution ont affecté le résultat net de 2021, qui représente le seul résultat négatif de l’histoire d’ATB, en ligne avec le contexte économique historiquement exceptionnel que connaît notre pays. Cependant, nous restons confiants sur le fait que ce résultat est une situation ponctuelle que notre banque peut surmonter rapidement grâce à ses fondamentaux financiers, la taille de son portefeuille clients et ses performances commerciales.

Pour sa part, la présidente du conseil d’administration a indiqué que « depuis sa création, la Banque Arabe de Tunisie a connu des périodes de croissance continue qui lui ont permis de s’imposer parmi les principaux acteurs du secteur bancaire tunisien, réalisant un rendement annuel moyen sur fonds propres de 13,9% sur la période 1982-2020.