Commémoration du 176e anniversaire de l’abolition de l’esclavage

0
181
Commémoration du 176e anniversaire

Le ministère des Affaires étrangères a publié un communiqué de presse, dimanche 23 janvier 2022, à l’occasion de la commémoration du 176e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, rappelant le rôle pionnier de la Tunisie dans la perpétuation et le respect des principes des droits de l’homme. la dignité humaine.

Le ministère note que la proclamation d’une journée commémorative de l’abolition de l’esclavage en Tunisie en 1846 traduit la volonté du pays d’aller de l’avant dans la lutte contre toutes les formes d’esclavage des êtres humains et les délits connexes tels que le racisme et la traite des êtres humains, qui sont nouveaux. Formes d’esclavage et violations flagrantes des droits de l’homme.

La Tunisie s’est longtemps efforcée d’enrichir son expérience historique et de consolider son héritage réformiste, en développant l’arsenal législatif et institutionnel lié à la lutte contre l’asservissement humain et le racisme. Il a promulgué une loi fondamentale interdisant la traite des êtres humains, réprimant ses auteurs et protégeant ses victimes, et a créé une autorité nationale de lutte contre la traite des êtres humains.

D’ailleurs, le lancement du « Mécanisme national d’orientation » (MNO), en décembre dernier qui permet de mieux identifier et d’accompagner les victimes de la traite, a constitué le dispositif du genre au Moyen-Orient premier et Nord Afrique.

A cette occasion, la Tunisie appelle à la nécessité d’efforts concertés aux niveaux régional et international pour lutter contre ce phénomène et les crimes qui en découlent, et à souligner la nécessité d’une approche holistique fondée sur les principes des droits de l’homme.