Grandi rencontre le Vice-Secrétaire général des Nations Unies aux opérations de paix

0
620
Othman El Grandi

La participation de la Tunisie aux opérations de maintien de la paix a été au cœur de la rencontre du ministre des Affaires étrangères, de l’Immigration et des Tunisiens de l’étranger Othman El Grandi avec le secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix.

L’interview s’est déroulée en marge de la participation de Gerandi au débat général de haut niveau de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, qui se déroule du 20 au 27 septembre à New York.

Citant un communiqué du ministère des Affaires étrangères, publié aujourd’hui dimanche, Girandi a évoqué la participation de la Tunisie depuis les années 1960 aux opérations de maintien de la paix, soulignant la volonté du pays d’assurer la participation d’un plus grand nombre de responsables militaires, de sécurité et civils à ses opérations. .

Il a affirmé la détermination de la Tunisie à assurer un haut niveau de formation pratique et juridique aux cadres tunisiens, rappelant qu’un contingent de forces militaires venait de terminer sa formation et était prêt à répondre à toute demande des Nations Unies.

Al-Jarandi a évoqué la participation d’une unité d’aviation tunisienne à la mission des Nations Unies au Mali, d’une unité d’aviation composée d’hélicoptères d’attaque et d’une brigade des forces spéciales pour soutenir les interventions des organisations de paix des Nations Unies en République centrafricaine.

Pour sa part, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix a salué le niveau distingué des forces militaires et de sécurité et des unités civiles en Tunisie et leur engagement professionnel, leurs compétences et leurs qualifications. En plus de leurs connaissances linguistiques qui facilite le travail des missions des Nations Unies, notamment en Afrique.

Il s’est félicité du rôle attribué à l’unité d’aviation tunisienne au Mali, soulignant que la participation de l’unité d’aviation tunisienne, constituée d’hélicoptères d’attaque, aux interventions en République centrafricaine permettra de maîtriser la situation et de limiter les activités de l’armée de l’air tunisienne. . groupes armés.

De plus, Jean-Pierre Lacroix a évoqué les défis auxquels sont confrontées les opérations de maintien de la paix face à l’escalade de la violence, les activités des groupes terroristes et du crime organisé dans les zones de conflit ainsi que les difficultés liées aux effets de la COVID-19 et. augmentation de l’immigration.

Le ministre des Affaires étrangères a informé son interlocuteur de la disponibilité de la Tunisie à dispenser des programmes de formation aux forces de maintien de la paix, notamment dans les domaines de la protection des civils, des droits de l’homme et du droit international.