Les craintes israéliennes concernant les frontières égyptiennes.

0
80

Les rapports israéliens révèlent de vives inquiétudes parmi les responsables de la sécurité en Israël quant à la fuite de dirigeants du Hamas et de prisonniers israéliens de la bande de Gaza vers l’Égypte.

Le site d’information israélien « bhol » a déclaré qu’il existe de fortes craintes parmi les responsables de la sécurité et du renseignement en Israël quant à la possibilité que des hauts responsables du Hamas souhaitant échapper au secteur et des prisonniers israéliens soient clandestinement transportés à travers les frontières avec Gaza.

Le site israélien a déclaré que les principaux responsables de la sécurité en Israël croient que le Hamas a réussi à faire passer la plupart de ses armes depuis l’Égypte ces dernières années.

Il a ajouté que la peur augmente face à la menace potentielle de la fuite de prisonniers israéliens ainsi que de hauts responsables du Hamas hors de la bande de Gaza. C’est pourquoi Israël cherche à renforcer sa présence sur l’axe Philadelphie pour empêcher ce type de contrebande.

Le site a précisé que les Égyptiens s’opposent à l’opération terrestre israélienne dans la région de Rafah et affirment qu’aucune arme n’a été introduite par le passage de Rafah.

Le site a également mentionné les déclarations du chef du service de renseignement général en Égypte, Diaa Rashwan, dans lesquelles il déclare que toute affirmation selon laquelle le trafic se fait à travers des camions d’aide et de marchandises passant d’Égypte vers la bande de Gaza via le passage de Rafah est absurde et que l’Égypte respecte ses obligations internationales et est capable de protéger ses intérêts, sa souveraineté et ses frontières. Il affirme également que les mensonges d’Israël visent à légitimer l’occupation de l’axe Philadelphie ou du corridor Salah al-Din dans la bande de Gaza.

L’Égypte a demandé à Israël de prouver les allégations selon lesquelles des tunnels permettraient le passage des prisonniers israéliens détenus par le Hamas à l’intérieur de la bande de Gaza vers son territoire, selon des rapports médiatiques israéliens.

Le site d’information israélien « bhol » a déclaré que c’est pour cette raison qu’Israël cherche à contrôler l’axe Philadelphie qui longe la frontière égyptienne avec la bande de Gaza.

Selon la chaîne israélienne 12, Israël a informé l’Égypte qu’il n’y aurait aucun changement dans ses opérations militaires prévues et limitées dans la zone de l’axe Philadelphie, et que la coordination sécuritaire continuerait à cet égard.

La chaîne israélienne a précisé que cette clarification israélienne intervient alors que l’Égypte demande aux responsables israéliens de prouver les allégations selon lesquelles des tunnels relient la partie palestinienne de l’axe Philadelphie à la partie égyptienne, permettant ainsi la fuite des prisonniers.

Selon un rapport de la chaîne « Kan 11 », des responsables israéliens ont informé l’Égypte de leur intention de mener une opération militaire dans la zone de l’axe Philadelphie, qui sert de zone tampon entre la bande de Gaza et la péninsule du Sinaï. Bien qu’aucune date n’ait été mentionnée pour une telle opération, si elle se produit, elle nécessitera l’éloignement des responsables palestiniens et égyptiens officiels de la zone frontalière et leur remplacement par les forces israéliennes.