« Référer El-Bahiri à la chambre criminelle. »

0
59
نور الدين البحيري

La cour d’appel de Tunisie a décidé de renvoyer le dirigeant du mouvement Ennahdha, Nourredine El Bahiri, devant la chambre criminelle du tribunal de première instance et a rejeté sa demande de libération.

 

Habib Tarakhan, porte-parole de la cour d’appel, a confirmé dans une déclaration à Mosaïque le lundi 27 novembre 2023 que El Bahiri est accusé d’agression intentionnelle, de substitution des institutions de l’État, d’incitation à la confrontation armée entre les citoyens, de provocation de troubles, de meurtre et de vol sur le sol tunisien, conformément à l’article 72 du code pénal.