AMT : Il faut examiner au plus vite les dossiers de Rached et Akremi

0
406

AMT : Il faut examiner au plus vite les dossiers de Rached et Akremi

l’Association des magistrats tunisiens a appelé le procureur de la République à examiner les dossiers du premier président de la Cour de cassation, Tayeb Rached, et de l’ancien procureur de la République près le tribunal de première instance de Tunis, Bashir Al-Akrimi, comme dès que possible. conformément aux décisions du Conseil supérieur de la magistrature.

 

 

L’AMT appelle également dans une déclaration à enquêter sur ces cas en toute impartialité et transparence et à révéler toute la vérité sans compromis.

Mi-juillet, le Conseil du système judiciaire a décidé de suspendre le juge Bashir Al-Akrami de ses fonctions et de déférer son affaire au parquet du tribunal de première instance de Tunis. Il est actuellement assigné à résidence, suite à une décision du directeur du ministère de l’Intérieur, Reda Gharslawi.

Et le Conseil judiciaire a décidé, le 20 août 2021, à l’issue de sa réunion du conseil de discipline, qu’Al-Tayeb Rashid suspendait ses fonctions pour suspicion de corruption. Et défère son dossier au Parquet.

 

 

En mars dernier, le Conseil de discipline a examiné les dossiers disciplinaires d’un certain nombre de juges, dont les juges Al-Tayeb Rashid et Bashir Al-Akrimi. Ces dossiers lui ont été transmis par le ministre de la Justice par intérim.

 

 

Al-Tayeb Rashid accuse l’ancien procureur général près le tribunal de Tunis. Al-Bashir Al-Akrimi, d’avoir dissimulé des preuves importantes dans les dossiers de l’assassinat de l’avocat et leader de gauche Chokri Belaid et du député Mohamed Brahmi. Cela a contribué, selon Al-Tayeb Rashid, à faire obstruction à la justice et à ne pas révéler la vérité sur l’assassinat des deux martyrs.

 

Pour sa part, Bashir Al-Akrami a accusé Al-Tayeb Rashid de corruption financière et de possession de biens non autorisés.