Bientôt… Un nouveau soutien financier de la Banque mondiale pour la Tunisie.

0
28

Le vice-président de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Farid Belhaj, a affirmé lors de l’ouverture d’une conférence régionale sur le climat et le développement le vendredi 23 février 2024 au siège de l’Académie diplomatique internationale à Tunis, la poursuite du soutien de la Banque au gouvernement tunisien dans l’élaboration de plans à court et à long terme pour faire face aux impacts négatifs de la pénurie d’eau et des changements climatiques.

Il a souligné l’importance d’adopter des politiques efficaces pour assurer l’énergie, lutter contre les inondations et protéger les côtes tunisiennes.

Il a également souligné l’importance de mettre en place des politiques fournissant des solutions immédiates pour sauver les secteurs affectés, en particulier l’agriculture, qui a conduit au chômage en raison de l’augmentation des prix des denrées alimentaires de base.

Il a annoncé que la Banque mondiale continuerait à soutenir les pays face à ces défis, affirmant que la Tunisie recevrait bientôt un nouveau soutien financier pour relever le défi de la sécurité alimentaire, qui sera examiné lors d’une réunion du conseil d’administration de la Banque le 14 mars.

Il a souligné que la réalisation de la sécurité alimentaire nécessite une politique positive et ouverte pour réduire la dépendance à l’aide.

Il a également mentionné d’autres défis auxquels la Tunisie est confrontée en matière de capacité énergétique, considérant cela comme un défi majeur en raison du déficit énergétique qui représente la moitié du déficit commercial. Il a expliqué que la Tunisie dépense une part importante de son budget pour l’énergie, ce qui nécessite l’adoption de nouvelles politiques pour relever ces défis.

Il a souligné l’importance de faire face aux inondations menaçant les côtes tunisiennes et les villes, appelant à des mesures urgentes et efficaces pour les protéger, et à réduire les conséquences de ces menaces qui touchent particulièrement la Tunisie ainsi que d’autres pays de la région tels que l’Égypte et le Maroc.