La France préoccupée par les derniers développements en Tunisie

0
137
La France

En réponse à la dissolution du Parlement tunisien par le président de la République, Kais Saied, le diplomate français, mardi 5 avril 2022, a fait part de son inquiétude.

Dans un extrait de la conférence de presse tenue ce matin, le ministère français des Affaires étrangères a déclaré : « La France exprime son inquiétude face aux derniers développements en Tunisie. Il indique son attachement au respect de l’État de droit et à l’indépendance de la justice. Elle souhaite retrouver, dans les meilleurs délais, le fonctionnement normal des institutions, afin qu’elles soient en mesure de répondre à l’urgence économique et sociale.

Dans le plein respect de la souveraineté tunisienne, la France appelle également toutes les forces politiques du pays à engager un dialogue inclusif, à éviter toute forme de violence et à préserver les acquis démocratiques du pays. La France est aux côtés des Tunisiens face aux défis auxquels est confronté leur pays.

Dans la soirée du mercredi 30 mars, le chef de l’État a annoncé la dissolution du Parlement et ordonné au ministre de la Justice d’ouvrir une enquête contre 121 députés.

Plus tôt dans la journée, lors d’une séance plénière en ligne, sur 121 députés présents, 116 députés ont mis fin à l’état d’exception imposé par le président de la République le 25 juillet 2021 et à l’ensemble des décisions et décrets annoncés depuis. Certains d’entre eux ont déjà été convoqués et entendus par la brigade antiterroriste Gorjani pour complot et atteinte à la sûreté de l’État.