Migration clandestine : la ruée se poursuit !

0
205
Migration clandestine

Migration clandestine

Toutes les unités militaires, de sécurité et des douanes navales ont récemment été mises en état d’alerte maximale. En effet, des dizaines d’immigrants illégaux sont interceptés chaque jour. Parfois ils sont sauvés d’une mort certaine, et leurs malheureux bateaux chavirent.

La semaine dernière, l’assiette a augmenté après le décès d’une mère et de son fils. Ils se sont aventurés en mer dans l’espoir d’un avenir meilleur. Mais cela n’a en rien entravé les tentatives d’immigration clandestine.

Ainsi, deux tentatives d’immigration maritime clandestine, dans la nuit du 23 au 24 août 2022, ont été déjouées par des unités navales militaires, l’une au large de Kélibia et l’autre à Gabès. Au total, 50 clandestins, 49 Tunisiens et Egyptiens, âgés entre 25 et 54 ans, selon un communiqué du ministère de la Défense nationale en date du 25 août 2022, ont été secourus alors qu’ils tentaient de rejoindre l’espace européen.

Les immigrés sont remis à la garde nationale. Après consultation du procureur de la République, les mesures nécessaires ont été prises à leur encontre.

Il y a une semaine, des unités militaires ont arrêté 101 immigrés illégaux, à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Monastir.

Il en va de même pour les unités de la Garde nationale navale qui, dans la même nuit, ont déjoué plusieurs tentatives d’immigration clandestine et arrêté 19 personnes, dont dix de nationalités africaines. La semaine dernière, 64 Égyptiens, 96 Tunisiens et 47 autres ressortissants africains ont été interceptés.

Il est à noter que les douanes tunisiennes participent aux efforts des autorités pour endiguer le flux d’immigrants illégaux. Ces services ont annoncé le 2 août avoir secouru 64 personnes de nationalités différentes au large de Kerkennah, dont le bateau coulait.