Prêt saoudien pour la rénovation des chemins de fer en Tunisie.

    0
    31

    Aujourd’hui, jeudi 22 février 2024, le ministre des Transports, Rabii Mejri, et le président exécutif du Fonds saoudien de développement, Sultan bin Abdulrahman, ont signé un nouvel accord de prêt de développement d’un montant de 55 millions de dollars pour la rénovation et le développement des chemins de fer utilisés pour le transport du phosphate.

    Le côté saoudien a qualifié cet événement d’important en raison de ses résultats positifs attendus dans le transport du phosphate en Tunisie. Ils ont souligné que la coopération tuniso-saoudienne dans le cadre des financements du Fonds saoudien de développement a débuté en 1975 et a couvert le financement d’environ 35 projets de développement d’une valeur dépassant 1,3 milliard de dollars.

    De son côté, le ministre des Transports, Rabii Mejri, a affirmé que cet accord constitue une avancée qualitative dans le domaine du transport du phosphate vers les sites de transformation et d’exportation. Il a souligné que le réseau ferroviaire du triangle du phosphate s’est détérioré et n’est plus en mesure de remplir son rôle comme il se doit.

    Mejri a ajouté que ce prêt fait partie d’un plan visant à rénover 190 kilomètres de voies ferrées, ainsi que la construction d’une usine de traverses en béton pour la construction de ces voies et l’acquisition d’équipements de transport des matières minières. Cela permettra d’augmenter les quantités transportées quotidiennement et, par conséquent, de créer une richesse nationale.

    Le ministre des Transports a également confirmé que le côté tunisien est en négociation avec d’autres bailleurs de fonds pour achever la rénovation des parties restantes du réseau ferroviaire utilisé pour le transport et le développement des matières minières.